Menu
Ophis Phosphoros
Menu

Auteur :
Note moyenne : 4/5 (10 avis)

Nous vivons dans une époque qui perd le sens des mots. La communauté spirituelle et occulte n'étant que le reflet à plus modeste échelle de ce qu'est notre société, nous ne faisons pas exception. C'est une maladie de notre civilisation, tentant de simplifier à l'extrême un monde complexe et nuancé, ou à des fins de manipulation et séduction (comme les discours commerciaux ou politiques).

Ce qui m'intéresse ici est ce qu'on a fait du terme Wicca, devenu un terme passe-partout, utilisé désormais comme synonyme d'autres mots et d'autres voies, comme le néo-paganisme ou la sorcellerie éclectique.

Article sponsorisé rédigé par Runa Eir, auteur invité.

Des pratiques et croyances bien différentes réunies à tort sous l'appellation Wicca

Je ne suis pas pour les étiquettes sans fin et à outrance, mais je suis pour retrouver la définition des mots, car sans celle-ci nous ne pouvons tout simplement pas nous comprendre... Et nous rencontrons bel et bien cette problématique dans notre communauté. A priori vous ne dites pas "chat" pour parler d'un chien. Pourquoi serait-ce différent pour les disciplines et voies de la communauté occulte et spirituelle ?

Désormais, nous faisons face à une apparente synonymie de différents mots : Wicca, sorcellerie, néo-paganisme, druidisme... Même si certains points communs peuvent se trouver, ce sont bel et bien des voies différentes. Un wiccan est fatalement un sorcier et un peu néo-païen. Un néo-païen n'est pas forcément wiccan. Un sorcier ne l'est pas forcément non plus.

Essayons d'illustrer par des exemples. Si je suis un pratiquant axé sur la dévotion à des divinités antiques, mais n'utilisant aucune magie ou sorcellerie, je suis plutôt un néo-païen. Si je suis une sorcière et catholique, je ne pratique pas de la Wicca. Mais attention, cela ne signifie pas qu'un wiccan ne peut pas utiliser d'autres pratiques et d'autres systèmes à côté. D'une part, parce que même si on a un coven, en dehors les pratiques se font généralement en solitaire. Ensuite, certains sont attirés également par d'autres voies : par exemple, certains wiccans traditionalistes pratiquent le hoodoo à côté. Mais globalement, on ne mélange pas les systèmes. Si piquer une technique d'utilisation de bougie hoodoo ne serait pas une hérésie, autant dire qu'on va moins se risquer à ramener Marylin Monroe dans un panthéon wiccan.

Ce qui amène à dresser le constat que beaucoup de personnes se disant wiccans ne le sont pas, mais sont des sorcières éclectiques, des néo-païens, etc. Et encore une fois, ce n'est pas grave d'être autre chose. Le problème, c'est qu'il y a une confusion linguistique, et qu'il devient difficile de se comprendre, et donc de savoir qui fait quoi ou de quoi l'on parle.

La Wicca : une voie sans dogmes ?

Si on s'égare sur les réseaux sociaux, il est aisé de constater que les mêmes discours reviennent souvent : "la Wicca, c'est faire ce qu'on veut et comme on a envie", "suis ton intuition" ou "fais comme tu le sens", etc. Oui et non. Si la Wicca n'est pas dogmatique, elle n'est cependant pas exempte de théologie. Ce qui génère sûrement de la confusion, c'est le fait qu'elle soit une voie d'expérience et à mystères. Même si entre initiés* l'appréhension de la Wicca peut être différente, il n'en reste pas moins qu'il y a un socle commun dont on ne peut s'extraire, sous peine de ne plus être dans de la Wicca.

Reprenons : qu'est-ce que la Wicca ? Il serait trop long de faire un historique, mais pour faire bref, c'est une religion créée dans les années 50 par Gerald Brousseau Gardner au Royaume-Uni. Elle est un syncrétisme de différentes pratiques et voies : néo-paganisme, magie cérémonielle, sorcellerie anglaise... La Wicca est une RELIGION. Une religion se définit par un ensemble de croyances et de pratiques. En somme, quiconque se met à frémir devant le terme religion aura forcément des difficultés avec cette voie. Et ce n'est pas grave.

La Wicca est une magie religieuse, une religion à mystères avec de la prêtrise. En tant que wiccan, il y a donc des croyances avec lesquelles être à l'aise (vision duothéiste, polythéiste, monothéiste et panthéiste), et des pratiques précises. Pour prendre l'exemple de la Wicca Occidentale Luciférienne française : il y a un androgyne primordial, deux divinités principales (Lilith et Lucifer), puis un panthéon lié à la tradition (Cernunnos, Brigid...). Les conceptions du divin s'emboîtent et se déclinent.

Certains vous diront d'ailleurs qu'il faut être initié pour pouvoir être wiccan, sinon ce n'est pas de la Wicca, puisqu'elle est entourée de beaucoup de secret et qu'elle est à l'origine une religion initiatique à mystères. Je n'ai absolument pas envie de rentrer dans ce débat : je pense que les wiccans éclectiques et les wiccans initiés ont tout à apprendre des uns des autres. On peut aussi entendre que la Wicca est axée sur la pratique juste (orthopraxie) et non sur la croyance juste (orthodoxie). Pourtant, nous avons un ensemble de croyances communes et cohérentes. Comme je le disais précédemment, tous les initiés n'ont pas forcément la même appréhension de cette religion. A chacun de chercher et de se faire sa propre opinion.

Comment est-on arrivé à une telle confusion ?

Il semblerait qu'il y ait plusieurs facteurs à cet amalgame récurrent. Comme évoqué nombre de fois, il y a en partie une responsabilité des choix éditoriaux opérés il y a des dizaines d'années. Les premiers ouvrages disponibles en français sur le sujet ont été ceux de Scott Cunningham, avec la fameuse appellation "Wicca". Pourtant, l'auteur n'a jamais été initié à cette tradition, mais à une autre voie sorcière non wiccanne. Il est donc à noter qu'il n'était pas le plus légitime pour en parler. Encore aujourd'hui, ses deux ouvrages sont présentés comme la base et le "must-have" à avoir dans sa bibliothèque pour commencer. Mais comme l'a déjà souligné Antinoüs Seranill (Wica New York Tradition) dans ses vidéos sur sa chaîne Youtube, il vaut mieux commencer par d'autres ouvrages afin d'avoir le recul nécessaire pour appréhender les livres de Scott Cunningham et ne pas être induit en erreur. Je dresserai une liste d'ouvrages à la fin de l'article, destinée à être une première piste.

Même si on observe un manque d'informations lié à la littérature francophone, on peut dénoter d'autres facteurs. Il faut reconnaître qu'il existe aussi un manque de démarche de recherche de la part de nombre de praticiens. Je nuancerai en soulevant la problématique de nos rythmes de vie effrénés et de sociétés extrêmement complexifiées. Il est impossible de se spécialiser en tout. Mais nous devons aussi accepter notre fainéantise : que nous soyons dans le développement personnel, la spiritualité ou l'occultisme, ces voies sont gourmandes en investissement et énergie. Et tout le monde ne met pas en œuvre les ressources nécessaires pour...

Enfin, comme je l'évoquais dans l'introduction, cette situation est le reflet de notre société. Les mots perdent leurs sens progressivement, utilisés à tort et à travers de manière erronée ou abusive. En cause, notre manque de vocabulaire et la manipulation opérée à des fins idéologiques, commerciales, etc. Pour prendre un exemple purement sociétal et politique, le terme laïcité a subi ce sort, complètement dépouillé de son sens originel. Ce concept, à l'origine voué au respect des religions et à la protection des croyants, est parfois désormais utilisé pour attaquer idéologiquement des religions, ce qui est paradoxal.

Conclusion

Le terme Wicca est donc devenu un mot passe-partout, utilisé à tort et à travers pour parler de voies différentes comme le druidisme, le néo-paganisme, la sorcellerie éclectique, etc. Mais la Wicca est bien une voie à part entière, une religion à mystères ne convenant pas à tous. Il n'y a aucune obligation de rentrer dans la case Wicca, il existe des tas d'autres voies spirituelles, magiques, sorcières et occultes : néo-druidisme, Ásatrú, hellénisme, chamanisme, sorcellerie éclectique, vodou, hoodoo, kabbale, luciférisme, gnose et gnosticisme, soufisme, bouddhisme, taoïsme, etc. La liste est infinie. L'important est d'être en adéquation et en phase totale avec la voie que l'on emprunte. Mais pour avancer, il faut savoir sur quel chemin l'on se trouve, et ne pas se contenter de flou ou de superficiel. Savoir ce qu'on aime, ce qu'on veut, ce qu'on ne veut pas.

Le terme sorcière suit le même chemin, utilisé à toutes les sauces. Aujourd'hui, quelqu'un qui pratique la divination ou qui s'inscrit dans une voie spirituelle ou de développement personnel peut se proclamer sorcière. Pourtant, beaucoup ne pratiquent pas la sorcellerie, mais sont bien dans d'autres croyances et pratiques. Il est temps que nous cessions de maltraiter les mots et concepts qui leur sont liés, afin que nous puissions conserver nos voies et que nous puissions tout simplement nous comprendre.

*initié : au sens initié dans une tradition wiccanne précise, au sein d'un coven

Bibliographie non exhaustive

Ouvrages disponibles sur Lulu.com

Avec l'Aide de la Haute Magie, Gerald Gardner

Le Culte des Sorcières, Gerald Gardner

Sorcellerie Aujourd'hui, Gerald Gardner

Les ouvrages de Tof

Ouvrages en anglais

Witchcraft for Tomorrow, Doreen Valiente

The Charge of the Goddess, Doreen Valiente

Ouvrages en français

Le Guide Complet de la sorcellerie selon Buckland, Raymond Buckland

La Religion sans dogmes, Frédéric Lamond

Lilith : Reine des Sorcières, Athénos Orphée

Wicca : aux Origines de la Magie, Sorita d'Este & David Rankin

Aradia : L'Évangile des Sorcières, Charles G. Leland

Vidéos

Les Cours de Witchcraft en Vidéo, Antinoüs Seranill : https://www.youtube.com/watch?v=rBZCGbVReZg&list=PL0NJvkRxJ0SEagutup1SEr9Pq33kGeVb0

Noter l'article


(10 vote(s))
Recevoir des conseils par e-mail
J'envoie à mes 936 abonnés des astuces et informations utiles sur l'ésotérisme.

Livres conseillés sur ce sujet

Cliquez sur les couvertures pour voir les avis et le résumé.

Voir tous les livres recommandés

Commentaires

Cet article n'a pas de commentaire, vous pouvez en écrire un ci-dessous.

Poster un commentaire

Vos questions sur l'article et vos témoignages sont les bienvenus. Mais pour des demandes d'aide, merci d'utiliser mon annuaire pour faire appel à un médium professionnel de confiance.