Menu
Ophis Phosphoros
Menu

Auteur :
Note moyenne : 4/5 (22 avis)

Beaucoup de personnes souhaitant éloigner ou bannir une personne nuisible recherchent sur internet des rituels magiques tous prêts. Or, ceux-ci sont la plupart du temps complètement inefficaces (et je vais vous expliquer pourquoi). Certains peuvent quant à eux aggraver la situation. Je vais tenter de traiter en profondeur toute cette problématique, avec un angle ésotérique mais aussi de bon sens, pour vous aider à trouver la solution qui vous correspondra le mieux.

Note : je n’ai rien à vous vendre. Je suis là pour vous exposer mon point de vue de mage et médium sur ce phénomène, las de voir pulluler les arnaques et les rituels de merde sur internet. Si vous cherchez à imprimer un rituel tout fait sans chercher à réellement comprendre ce que vous allez faire, vous pouvez arrêter votre lecture ici. Vous serez déçu(e) de trouver en ces lignes des explications qui (je l’espère) éclaireront votre lanterne sur les mécanismes énergétiques en jeu, l’importance de la réflexion avant d’envisager ce type de rituel et pourquoi il est préférable de construire le vôtre en toute connaissance de cause. 

Les relations humaines : une affaire de liens (énergétiques)

Avant de parler de comment concrètement faire sortir quelqu’un de votre vie, il faut comprendre ce qui nourrit une relation entre deux personnes, qu’elle soit amicale, amoureuse, ou haineuse.

La réponse est dans la définition du terme relation : Lien d’interdépendance, d’interaction.

La notion de lien est fondamentale dans tout travail social ou magique. C’est la base de tous les travaux rituels d’envoûtement, de soin énergétique, de vampirisme ou nécessitant une interaction entre des énergies.

Il est intéressant de noter que lorsqu’un couple se sépare, on dit souvent : « Ils ont rompu » ou « Ils ont cassé ». Rompu ou cassé quoi ? Le lien qui les unissait. Autant symboliquement qu’énergiquement.

Une relation n’est vraie que si le lien entre deux personnes est fort et que l’énergie circule correctement entre eux. Les disputes de couple, les prises de becs entre amis, la distance physique abîment ce lien et contribuent donc à éloigner naturellement les personnes.

« OK, mais moi je veux faire sortir une personne malsaine de ma vie » pourriez-vous me dire. C’est vrai, mais sachez que vous avez un lien avec cette personne qui vous empêche de vivre correctement. Ce lien est alimenté par les émotions que vous ressentez, des deux côtés. Et la rupture, l’éloignement tant désiré, est d’autant plus difficile à obtenir que ce lien qui vous uni (malgré vous) est fort.

Voici quelques exemples de liens indésirables et de la manière dont ils sont entretenus :

  • Votre ex qui ne veut pas vous laisser partir : jalousie, rancune, non-dits, haine, tristesse, peur de la solitude ou du célibat…
  • Une collègue de travail mauvaise langue : jalousie, méchanceté gratuite, atteinte à l’égo et à la confiance en soi, sentiment d’injustice…
  • Un voisin bruyant ou agressif : colère, peur, la récurrence des actes de malveillance…
  • Un conjoint violent : peur, autoculpabilisation, nostalgie des moments où il était différent, etc.

Et les exemples pourraient s’étirer à l’infini… mais comme vous le voyez, on retrouve souvent les mêmes émotions et sentiments entre une personne « victime » et la personne indésirable : la peur, la jalousie, la rancune (ou vengeance), la tristesse.

L’alimentation de ce lien se fait des deux côtés : un employeur harceleur qui se comporte mal avec sa secrétaire va émettre une forme de perversion malsaine à son égard, de l’envie, de la jalousie et sa victime va elle émettre du dégoût et de la peur. Le lien sera d’autant plus fort que la secrétaire devra supporter son patron du lundi au vendredi, de 9h à 18h… et souvent repenser à lui le soir avant de se coucher en appréhendant le lendemain et au réveil, la boule au ventre avant d’aller travailler. C’est en somme un phénomène d’action / réaction. 

Pour celles et ceux qui sont familiers avec l’ésotérisme, on peut faire un parallèle avec les phénomènes de larves et des égrégores. Pour résumer (très) simplement en restant sur la question des relations, ce sont deux « ensembles » énergétiques qui se chargent (ou se nourrissent) des énergies (ici émotionnelles) naissant d’évènements vécus en communVincent Lauvergne explique très bien cela dans une de ses vidéos. Les relations toxiques sont souvent reliées au phénomène de vampirisme énergétique.

Plus la relation est ancienne, intense, construite sur des événements en communs forts (une ancienne relation amoureuse, des actes de violence, un harcèlement s’étalant sur plusieurs années…) plus ces « parasites » énergétiques seront tenaces et feront tout pour continuer à s’alimenter à l’aide du lien dont nous avons parlé plus haut. Concrètement, ils vont contribuer à provoquer les émotions, les pensées ou les situations physiques propices à satisfaire leur faim.

Bien sûr, c’est une analyse très fortement connotée. Mais cela a du sens même du point de vue de la psychologie : il est plus facile de sortir de sa vie un inconnu qui vous jette des regards désagréables dans le bus de temps en temps, que de bannir son ex-conjoint avec qui l’on a eu 2 enfants. 

Comment procéder pour terminer définitivement une relation ?

Alors, qu’est-ce qui fait qu’une personne sort définitivement de la vie d’une autre ? C’est simple : le lien s’affaiblit par la distance émotionnelle ou physique, les éventuels larves ou égrégores se retrouvent affamés et disparaissent. Le mental et les émotions ne sont plus sollicités pour entretenir ce lien, on « sort » de sa tête cette personne avec qui l’on a vécu quelque chose, bon comme mauvais.

Vous devinerez non sans mal ce que je vais vous conseiller de faire pour sortir de votre vie une personne mauvaise ou trop collante : 

  • Ne plus alimenter la relation énergétique matérialisée par le lien qui vous unit.
  • Affamer et détruire les structures énergétiques qui vous gênent dans le processus.
  • Faire en sorte que le lien ne puisse plus se rétablir.

C’est donc un travail en trois étapes qu’il faut envisager.

Je vais sans plus attendre rentrer dans le vif du sujet et parler des moyens et techniques que vous pouvez utiliser dans ce cadre.

Envisager en priorité les moyens non-magiques

La magie (ou la sorcellerie) est souvent vue comme une solution de facilité pour solutionner un problème auquel on ne trouve pas de solution humaine ou matérielle, ou que l’on n’ose pas utiliser. Par peur, par manque de confiance en soi ou par flemme.

Pour certaines personnes, il est plus simple (en apparence) de faire un rituel dans son salon que de provoquer une rencontre avec la personne indésirable pour lui dire : « C’est fini. Je ne veux plus te parler, ni même te voir, tu es sorti(e) de ma vie. Adieu. ».

Bien sûr, le jugement est facile vu de l’extérieur, car les situations peuvent aller de la relation assez anodine à la relation poison qui empêche quelqu’un de vivre, au prix de sa santé physique ou mentale.

Comme souvent au travers de mes articles, je rappelle que la magie n’est pas un jeu ni une solution miracle « pousse-bouton » pour changer votre vie. La magie a toujours un prix : du temps, de l’investissement personnel, un don de soi par son implication, un travail introspectif sur soi, des désillusions, des conséquences que l’on ne peut pas toutes prévoir.

Ainsi, même si je pourrais de par mes pratiques vous pousser vous aussi à vous jeter dans le bain de l’occultisme, de la magie et de l’ésotérisme en général, je ne le ferai pas. Je ferai même le contraire.

En toute sincérité, vous devriez garder la solution magique en dernier recours, après avoir tenté des approches humaines et cartésiennes.

Je vais illustrer mon opinion par un exemple :

Imaginons que vous ayez un ami trop collant qui n’arrête pas de vous solliciter avec ses problèmes, qui vous épuise à vous appeler constamment, à taper à votre porte à l’improviste et ne se rend pas compte qu’il pousse le bouchon beaucoup trop loin. Il vous gonfle profondément et vous songez à un rituel pour le faire sortir de votre vie : pour qu’il aille emmerder quelqu’un d’autre ! Ici, la magie sera un très mauvais choix. Elle risque non seulement d’aggraver la situation de cette personne, mais aussi de provoquer un retour énergétique par les regrets que vous pourriez avoir quelques mois plus tard en apprenant par exemple (dans un scénario extrême) que la personne en question a eu un accident ou a attenté à ses jours (que vous en soyez ou non la cause). 

La magie prend souvent des raccourcis que l’on a du mal à anticiper (et parfois à comprendre). Elle agira, en passant en priorité par les portes que vous lui offrirez, c’est-à-dire les efforts que vous ferez pour solutionner votre problème (la magie va accélérer et aider à la résolution en provoquant par exemple les bonnes rencontres, les déménagements ou autre). 

À défaut d’y mettre du vôtre pour faire en sorte d’arranger la situation, la magie va défoncer des portes : concrètement, provoquer des situations ou des réactions pour obtenir ce que vous voulez….mais pas de manière agréable et sans doute pas comme vous l’auriez souhaité ! Exemple idiot, mais qui illustre cela : imaginez que vous avez peur de recroiser votre ex et d’avoir à lui dire la vérité sur ce que vous pensez de lui. Pas de bol : vous vous retrouvez coincé dans un ascenseur avec lui pendant 3 heures ; bien forcé(e) de lui tenir le crachoir…

Anecdote : De manière générale, j’ai souvent un exemple en tête qui généralement remet les pendules à l’heure des novices qui veulent pratiquer la magie par « facilité ». Le rituel d’abondance est un grand classique : on veut de l’argent, un travail, de suite, sans trop se fatiguer. Sauf que la magie à un prix, souvenez-vous. Si vous êtes sans emploi, que vous n’envoyez aucun CV, que vous ne voyez jamais votre famille susceptible de vous aider et que vous ne bougez pas de votre lit de toute la journée, la magie ne va pas faire frapper à votre porte le directeur d’une entreprise pour vous embaucher. Mais elle pourra, moyennant certains efforts de votre part, faire que votre CV arrive au bon endroit, au bon moment, sous les yeux de la bonne personne. À l’inverse, sans ouvrir ces portes, ces opportunités, par flemme, la magie pourra très bien faire frapper à votre porte une personne inattendue : un huissier, vous apprenant que vous venez de perdre vos deux parents et que vous allez recevoir un héritage… Cruel me direz-vous ? Oui…humainement oui… Sauf que la magie n’est pas humaine : l’héritage était peut-être la seule porte que la magie a réussi à ouvrir pour vous donner ce que vous vouliez obtenir…

Il s’agit bien sûr d’exemples extrêmes. Mais j’ai eu moi-même des retours très déplaisants avec la magie qui m’ont fait prendre conscience de sa puissance, mais aussi de la responsabilité que l’on doit avoir en l’utilisant.

Pour en revenir à notre sujet, vous comprenez maintenant pourquoi je vous invite à privilégier les solutions humaines et rationnelles avant d’utiliser la magie, qui reste (bien utilisée…) un bazooka pour tuer un moustique.

Avez-vous besoin de la magie pour simplement prendre votre courage à deux mains et expliquer à votre ami pot de colle que vous ne voulez plus le revoir ? Ou avouer à votre ex-copain que sa jalousie ne vous fera pas revenir et que vous coupez définitivement les ponts avec lui ? Ou encore oser démissionner et porter plainte contre votre employeur ou votre collègue de travail qui vous pourrit la vie depuis des années ? Ou frapper à la porte de votre idiote de voisine qui prend votre jardin pour un cendrier pour lui dire que vous ne supportez plus sa conduite et en notifierez le syndic’ si elle ne change rien ?

Bien sûr, cela n’est pas simple, cela demande du courage, de sortir de sa zone de confort. Cela vous coûtera sans doute une mauvaise journée, peut-être des larmes ou des cris, mais vous aurez mis un grand coup de couteau dans le lien qui fait que votre relation poison semble ne pas vouloir s’achever.

Une entrevue entre 4 yeux est plus efficace que nombre de rituels magiques, surtout lorsqu’ils sont de base complètement idiots, inefficaces ou réalisés avec les pieds.

Pourquoi vous devez vous méfier des rituels sur internet

Si vous avez tapé « Rituel pour éloigner une personne » sur Google, vous avez du voir dans la liste des résultats de nombreux sites vous proposant des rituels « miraculeux » vous permettant de vous débarrasser de n’importe qui. Certains sites ne reculant devant rien vous vendent même des « rituels clés en main » pour 3€….bref…

Globalement, ces rituels ne fonctionneront pas, pour deux raisons :

  • Ces rituels sont donnés comme des recettes de cuisine, à réciter bêtement. À aucun moment vous ne comprendrez pourquoi vous faites tel signe, pourquoi vous choisissez telle couleur ou même ce que vous devez visualiser. Ce que vous ne comprenez pas en magie NE PEUT PAS FONCTIONNER correctement.
  • Un rituel doit être médité, préparé, anticipé. On ne réalise jamais un rituel en imprimant une obscure prière d’un site internet louche sur un coup de tête. La magie est un travail personnel, touchant à vos pensées, vos émotions, à votre moi profond. Un rituel doit être vécu pleinement, dans tout votre être. Si vous récitez votre formule à la manière d’un élève de 4e qui récite son poème appris vaguement la veille devant toute sa classe, autant ne rien faire !

Faisons donc les choses correctement…

Si malgré vos mûres réflexions, vous en êtes arrivé(e) à la conclusion que la magie était la solution la plus adéquate après avoir fait de votre mieux pour procéder autrement, continuez votre lecture.

Première étape : préparer votre rituel

Cette phase est la plus importante de toutes, mais c’est aussi la moins « marrante » et pénible. Ne la sautez surtout pas. 

Je vous conseille de coucher sur papier votre situation de la manière la plus lucide qui soit : comment vous en êtes arrivé(e) là, ce que l’autre vous a fait subir, ce que vous ressentez, ce pour quoi aujourd’hui vous avez décidé d’agir par la magie pour régler votre situation une bonne fois pour toutes. Et surtout : ce que vous voulez obtenir.

À cette dernière interrogation, la réponse la plus courte et simple est toujours la meilleure. Évitez les phrases à rallonge, souvenez-vous la maxime de Boileau : « Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement. Et les mots pour le dire arrivent aisément. » 

« Je veux que X m’ignore et me laisse en paix » est un bon exemple, qui présente deux avantages : d’une part vous souhaitez quelque chose de simple, le fait d’être ignoré, puis vous exprimez l’état dans lequel vous désirez vous trouver au bout du chemin : en paix. Libre à vous de formuler votre demande avec vos mots, votre style, ce qui importe c’est que cela vous parle, vibre en vous.

J’en profite pour vous inviter très vivement à exclure de vos demandes toute vengeance ou « retour juste » contre cette personne. Vous risquez de provoquer des suites d’évènements qui finiront un jour par vous éclabousser, vous ou vos proches. Aussi, la haine entretient la haine, la jalousie entretient la jalousie et c’est précisément le contraire que vous voulez obtenir ! En voulant détruire une relation par la haine et la vengeance, vous ne ferez que renforcer ce lien malsain qui vous poussera inévitablement au conflit et dans un cercle vicieux sans fin. 

Cela vous aide déjà à faire un examen de conscience, de clarifier les choses. Cette étape est essentielle, car les facteurs d’échec les plus courants dans un rituel sont l’hésitation, le doute et un souhait mal exprimé. Une fois dans votre rituel, il sera trop tard pour vous demander si vous voulez vraiment le faire (et comment) !

Un point important avant de continuer : certains se demanderont peut-être si les rituels que je vais présenter sont de la « magie blanche » ou de la « magie noire ». Ce n’est ni l’un ni l’autre, car ces termes ne veulent rien dire, ils ont un sens différent pour chacun d’entre nous. Ce qui importe c’est que vous vous sentiez à l’aise avec votre conscience et soyez prêt(e) à assumer les conséquences de vos actes. 

Si vous avez choisi comme conseillé d’aboutir à de la paix, à finir votre relation sans y mettre aucune haine, simplement une fermeté dans votre volonté d’agir (il ne faut pas agir en bisounours !), alors vous maximisez vos chances que tout se passe très bien. Bien sûr, si vous avez décidé d’envoyer une crotte de nez à votre ex « pour lui donner une bonne leçon » en obéissant à votre égo blessé, vous avez clairement passé la limite communément admise entre le rituel bienveillant et malveillant ;)

Deuxième étape : le symbolisme du rituel

Nous rentrons dans une phase plus « magique ».

Le choix des symboles est très important (en rapport avec la loi d’analogie, dont nous ne parlerons pas ici). Retenez simplement que plus vous utiliserez de symboles, de couleurs, de senteurs, de visualisations, d’images vous évoquant votre objectif, plus vous aurez de facilité à diriger les énergies.

Éloigner une personne, la faire sortir de sa vie, revient à faire concrètement un bannissement. C’est sous ce terme que vous trouverez dans certains ouvrages de magie ou de sorcellerie les techniques rituelles les plus sérieuses.

Commencez par regrouper un certain nombre d’éléments :

  • Deux bougies de couleur noire de préférence, le noir représente la fin de quelque chose, l’absence, le renoncement. Parfait donc pour ce type de rituel. Le fait d’avoir deux bougies évoque l’ouverture d’une « porte » vers l’invisible.
  • Un encens qui vous plaît à défaut de vraiment comprendre sa signification, mais il est préférable d’utiliser l’encens sang de dragon, de l’asa foetida (l’odeur est spéciale je vous préviens…) ou du Palo Santo.
  • Un stylo dédié à l’usage magique (idéalement neuf donc), je plébiscite le stylo encre ou le feutre noir à l’alcool. Le noir encore une fois est parfait pour un bannissement.
  • Une feuille de papier Canson un peu épaisse, non recyclée (c’est important).

Une fois que vous aurez ces éléments, je vous propose deux approches. Ce sont des rituels connus et maintes fois éprouvés, qui ont le mérite d’être simples et accessibles, même aux débutants.

  • La méthode par congélation
  • La méthode des « bonshommes allumettes »

Dans le premier cas, vous allez glisser un papier contenant le nom de la personne dans de l’eau et le mettre au congélateur pour symboliquement « refroidir » la relation et bloquer les énergies de cette personne agissant contre vous.

Dans le second cas, vous allez dessiner sur une feuille de papier - pendant votre rituel - deux personnages de manière très simple, un tête, un tronc, deux bras, deux jambes et représenter les liens qui vous unissent. À savoir : les moments que vous avez vécu ensemble (les mauvais), vos sentiments envers lui, les situations qui vous font souffrir, etc. Ces traits noirs sont donc tracés entre vous deux. Et lentement, vous allez découper ces traits, symboliquement, en visualisant ces liens disparaître.

La méthode de la congélation est la plus simple….mais personnellement je la trouve moins efficace, car moins « directe ». Je préfère la seconde, car elle permet vraiment d’y mettre du sien et d’imprégner dans vos énergies votre décision, ce qui vous aidera dans votre processus de bannissement au quotidien et vous donnera du courage en cas de besoin.

Si vous choisissez la solution de la congélation, je vous redirige vers l’article de mon confrère Shaël qui expliquera mieux que moi le bannissement par congélation. Vous comprendrez alors que tout ce que vous avez fait avant vous sera d’une grande utilité !

Si vous préférez la méthode des bonshommes allumettes, on passe ensemble à l’étape suivante.

Le déroulement du rituel

Choisir le bon moment

Choisissez idéalement de réaliser votre petite cérémonie lors d’une lune descendante et/ou un samedi, en soirée. La Lune lorsqu’elle décroît vous aidera dans tous les travaux magiques liés à la destruction, au bannissement, au travail introspectif. Le samedi est consacré à Saturne, la planète qu’on associe à la fin des choses, à la maturité, à la rigueur, à l’autodiscipline. Elle donne plus facilement des résultats lents, mais durables et amenant dans son sillage de bonnes leçons de vie pour ne plus reproduire les mêmes erreurs.

Préparer la pièce

Il est important de réaliser votre rituel dans le calme, sortez les enfants et les animaux de la pièce et demandez à ne pas être dérangé(e) pendant au moins l’heure qui suit. Faites-y un brin de ménage, la pièce doit être rangée et plutôt propre. Je vous recommande de faire brûler un peu de sauge blanche histoire de purifier cet endroit.

Douche et habillement 

Prenez une douche pour vous sentir bien propre. Vous pouvez visualiser partir avec l’eau vos énergies négatives. Profitez de cet instant de détente pour vous préparer mentalement et ancrer dans votre esprit l’objectif de votre rituel.

Mettez des vêtements propres, simples, en coton, d’une couleur blanche, noire, marron, peu importe, mais évitez le clinquant. La sobriété est de rigueur !

Installation de l’autel

Installez votre matériel de sorte d’avoir tout à portée sans devoir resortir de la pièce. Utilisez une table basse avec la place qu’il faut pour pouvoir tourner autour. 

Une fois que vous êtes prêt(e), placez-vous face à la table, les bougies de part et d’autre sur votre autel improvisé, l’encens à votre droite, de quoi l’allumer, un stylo et la feuille de papier au centre. N’oubliez pas une paire de ciseaux, prévoyez aussi un verre d’eau et une petite coupelle de gros sel ou de terre. Je vous conseille de prendre une enveloppe coloriée en noire.

Construction du cercle

Allumez la première bougie à gauche ainsi que l’encens. Vous allez penser très fort à une force ou une figure positive qui vous évoque la bienveillance et la protection. Si vous êtes religieux, cela peut être Dieu, le Christ, la Vierge-Marie. Si vous n’êtes pas religieux, cela peut être une figure représentant le Divin (une puissante lumière, un absolu), le Tout ou encore une divinité païenne.

Adressez-lui une prière simple et sincère en demandant sa protection et son secours pendant ce rituel. En récitant la prière, tournez trois fois autour de la table dans le sens des aiguilles d’une montre, en créant ainsi un espace sacré que vous pouvez visualiser comme « blanc » ou « lumineux ». Essayez de prendre de l’espace pour ne pas vous sentir à l’étroit. Cette étape permet de pratiquer dans un espace sacré propice à la pratique magique et au travail énergétique, placé sous la protection d’une puissance supérieure et bienveillante.

Une fois que vous êtes revenu(e) au point de départ, dans le sens des aiguilles d’une montre, vous allez visualiser face à vous l’élément Air (comme une tempête), sur votre droite l’élément Feu (comme un braséro), derrière vous l’élément Eau (comme une cascade), puis à votre gauche l’élément Terre (comme une forêt).

Levez les deux mains vers le plafond, visualisez la figure bienveillante et protectrice que vous avez choisi toute à l’heure, imaginez là comme si elle était juste en dessus de vous, finissant de protéger votre espace comme sous un dôme de sa lumière.

Vous pouvez conclure par une formule de ce style :

« Par les 4 éléments, j’ai formé ce cercle sacré impénétrable à quiconque n’y serait pas invité. Je t’ai appelé, Toi X, tu m’accordes ta protection et ta bienveillance, tu es mon témoin de l’Esprit, du Divin et je t’en remercie. Qu’en ce lieu et en cet instant, ma volonté Soit. Ainsi soit-il ! ».

Allumez la seconde bougie, afin d’ouvrir votre porte vers l’invisible.

À présent, vous pouvez commencer votre rituel en tant que tel.

Les bonhommes allumettes

Dessinez sur la feuille de papier deux personnages : vous et la personne que vous souhaitez bannir. Comme évoqué précédemment, vous devez dessiner entre vous, sous la forme de traits noirs, les liens qui vous unissent. La peur, la haine, la colère, peu importe : c’est le moment d’exprimer clairement ce que vous avez en vous, de le représenter fidèlement. N’oubliez pas de représenter, notamment autour de vous, des petites formes sphériques ou « larvaires » représentant ces énergies nuisibles qui nourrissent votre relation malsaine avec l’autre personne.

Une fois que vous avez terminé votre dessin, prenez la paire de ciseaux, puis commencez à couper « en pensée » les liens que vous avez dessinés (au centre de la feuille). Il faut en même temps que vous les découpez que vous les visualisez se faire découper énergiquement, comme des fils noirs, visqueux.

Plus vous visualiserez les choses, à votre manière (même avec un son tentaculaire d’alien, peu importe…), plus ce sera efficace.

Prenez garde à ne pas couper les personnages, mais au plus près pour faire disparaître les liens dans de nombreux petits confettis de papier.

Placez le dessin de la personne à bannir dans l’enveloppe noire, fermez-là et oubliez-là pour le reste du rituel, après avoir prononcé :

«  Je te bannis de ma vie X, te voilà impuissant à me faire du mal, nos liens sont rompus, tu ne peux plus rien, tu as disparu de ma réalité, adieu et ne revient jamais ! »

Une fois que vous avez terminé, gardez la partie du dessin vous représentant, puis prenez la vôtre entre vos deux mains.

Passez votre représentation sous une petite douche de sel en disant :

« Je me dégage et me purifie par la Terre de toutes les énergies néfastes liées à cette relation à présent détruite que meurent et disparaissent les larves de mon aura ! » 

Passez ensuite sous le filet de fumée de l’encens :

« Je me dégage et me purifie par l’Air de toutes les énergies néfastes liées à cette relation à présent détruite que meurent et disparaissent les larves de mon aura ! »

Passez à présent dans la flamme de la bougie de droite :

« Je me dégage et me purifie par le feu de toutes les énergies néfastes liées à cette relation à présent détruite que meurent et disparaissent les larves de mon aura ! »

Avant de vous brûler, jetez le papier dans l’eau et laissez-le se dissoudre :

« Je me dégage et me purifie par l’Eau de toutes les énergies néfastes liées à cette relation à présent détruite que meurent et disparaissent les larves de mon aura ! » 

À chaque élément, vous devez vous sentir « purifié(e) » 

Renvoi des énergies

À présent, vous allez remercier à votre manière consécutivement la force protectrice que vous avez appelée (en vous inclinant), les 4 éléments (face à chacun), dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, c’est-à-dire dans le sens inverse de la manière dont vous les avez appelés !

Renvoyez ensuite les énergies en les visualisant s’évaporer dans l’invisible, en dehors de chez vous.

« Je renvoie, dans la paix et avec l’expression de ma gratitude la plus sincère, toutes les énergies de ce cercle sacré ! »

Visualisez les éléments disparaître petit à petit et la figure protectrice retourner de là d’où elle vient. Éteignez la bougie de droite, puis celle de gauche en dernier.

« Les portes de l’invisible sont fermées et ce cercle retourne à son état profane. »

Tournez ensuite trois fois autour de votre table dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, encore une fois à l’inverse de ce que vous aviez fait la première fois.

Dites ensuite : « Ce rituel est terminé ! ». Puis tapez trois fois dans vos mains.

Que faire du dessin de la personne à bannir ?

Il est dans une enveloppe anonyme noire, fermée, symboliquement cette personne n’existe plus pour vous. Je vous conseille de vous rendre le lendemain près d’un ruisseau, d’un fleuve, ou de tout cour d’eau non stagnant (pas un lac par exemple). Jetez-y l’enveloppe avec dédain et le désintérêt le plus total, comme si tout cela était derrière vous.

L’oubli et les résultats

C’est une étape importante : vous devez absolument ne plus penser au rituel. Les jours suivants, forcez-vous à ne penser à rien lier à cette personne, au rituel, n’attendez pas impatiemment des résultats (c'est comme ça qu'on bloque les énergies...). Il est possible que vous recroisiez la personne, mais vous constaterez dans les jours ou semaines à venir que les énergies feront leur travail…la personne ne fera plus attention à vous, elle passera à autre chose, vous arrêterez de facto de penser à elle. Et le bannissement sera complet !

Soyez patient(e) et laissez le temps au temps.

Ne faites pas ce rituel pour les autres

Il est important de comprendre que ce rituel comporte une phase de préparation très importante que seule la personne concernée peut réaliser. C’est donc un « sacrifice » personnel, une introspection, un renoncement. Le faire pour quelqu’un d’autre n’a pas de sens et les effets du rituel seront amoindris, annihilés ou pervertis, car vous ne connaîtrez pas la vérité autour des liens des deux personnes, vous en oublierez donc et ne pourrez pas obtenir de bons résultats.

Enfin, il est plus sage de pousser chaque personne à se prendre en main et agir par elle-même, à son rythme et à sa manière.

Noter l'article


(22 vote(s))
Recevoir des conseils par e-mail
J'envoie à mes 899 abonnés des astuces et informations utiles sur l'ésotérisme.
Vous souhaitez soutenir mon travail ?
Cet article est gratuit, comme 99% du contenu sur le blog. Si cet article vous a aidé, vous pouvez me faire un don via PayPal. Merci !

Livres conseillés sur ce sujet

Cliquez sur les couvertures pour voir les avis et le résumé

Commentaires

Cet article n'a pas de commentaire, vous pouvez en écrire un ci-dessous.

Poster un commentaire

Vos questions sur l'article et vos témoignages sont les bienvenus. Mais pour des demandes d'aide, merci d'utiliser mon annuaire pour faire appel à un médium professionnel de confiance.