NOUVELLE FORMATION VIDEO DISPONIBLE : Cliquez ici pour la découvrir



Après un rituel de magie, de sorcellerie ou une cérémonie religieuse, il est courant de se retrouver avec tout un tas de bougies à moitié consumées, ou dont il reste à peine assez pour une autre utilisation décente. Ces bouts de chandelles, mises bout à bout, représentent quand même un gros gâchis sur l'année. Dans cet article je vais vous présenter ce que vous pouvez faire de vos bougies usagées.


Quelles bougies réutiliser ou laisser brûler ?

Commençons déjà par les deux options les plus simples.

Vous pouvez choisir de réutiliser des bougies à moitié consumées s'il y a encore assez de cire pour un nouveau rituel. Voici les cas qui me semblent viables (à voir avec votre sensibilité personnelle) :

  • Bougies pour les rituels personnels : sans forces extérieures (invocation/évocation), par exemple lors de la création de sigils (pour le même objectif)

  • Bougies de méditation/d'ambiance : dans vos exercices quotidiens

  • Bougies style neuvaine pouvant être brûlé sur plusieurs jours avec la même intention et les mêmes forces

  • Bougies pour le même usage : consécration, purification, protection, etc.

Dans ces cas-là, je crois qu'il faut accepter de ne pas gaspiller inutilement des bougies encore valables à la moitié ou aux trois quarts. La peur de sembler "radin" me semble un peu exagérée. Il est toutefois nécessaire d'exécrer les bougies concernées si vous êtes amené(e) à changer d'intention et/ou de force énergétique. Je conseille de le faire par prudence et pour avoir l'esprit tranquille : ces bougies seront parfaitement utilisables pour tout autre usage, profane ou à caractère magique.

Exécrer un objet est le contraire de consacrer. On fait en sorte qu'un objet sacré retrouve son caractère profane. Savoir consacrer un objet et exécrer un objet est une technique indispensable à avoir, peu importe votre tradition !

Voir mon article sur comment consacrer un objet.

Parlons maintenant des bougies qu’on laissera se consumer jusqu'au bout. On va retrouver :

  • Les bougies utilisées comme offrandes ou dans un rituel d'offrande.

  • Les bougies de cérémonies pour demander de l'aide ou un travail à une force/une entité.

  • Les bougies pour honorer la mémoire de quelqu'un ou celle d'un évènement.

Dans ces cas, je recommande de ne pas éteindre soi-même les bougies à la fin du rituel. Il vaut mieux les laisser brûler.

Éteindre une bougie d'offrande, c'est comme retirer des bras d'un enfant son cadeau de Noël. Ce sera vécu par beaucoup d'entités comme une insulte ou un manque de politesse. D'autant plus si la bougie a été consacrée et offerte comme un cadeau à part entière ! Même chose pour les offrandes, qu'il m'arrive de laisser sur l'autel même plusieurs jours après. Pour les encens, c'est assez similaire.

La bougie que vous avez consacrée et chargée d'une intention est comme de la nourriture. Laissez donc la force que vous avez appelée finir son repas et lui permettre d'ailleurs d'avoir plus de temps pour travailler selon vos directives/vos demandes. Cela peut vous faire sourire, mais je suis toujours surpris de ne retrouver strictement rien du tout le lendemain du rituel, comme si littéralement tout avait disparu (surtout pour les bougies en cire d'abeille consacrées...).

Il y a une exception : si vous comptez poursuivre votre rituels sur plusieurs jours. Logiquement, réutiliser la même bougie que vous n'aurez pas laissée se consumer est logique et acceptable. D'autant plus si la bougie est grosse...

Difficile aussi de ne pas penser à l'aspect pratique : laisser une bougie brûler chez soi lorsqu'on est pas là n'est pas très prudent. A titre personnel je prend le risque en m'assurant d'avoir écarté tout ce qui pourrait brûler à proximité, je n'ai pas de chat, mes fenêtres sont fermées, donc à priori il faudrait vraiment un coup de malchance pour qu'il se passe quelque chose. Je pense que la solution est tout simplement d'éviter d'utiliser des bougies trop grosses qui mettront longtemps à s'éteindre par elles-mêmes. Ainsi, si vous vous organisez bien, certaines bougies en cire d'abeille mettront moins de 3 ou 4h pour brûler totalement. De quoi largement être en mesure de surveiller que tout se passe bien. Vous pouvez aussi préférer utiliser des bougies plates dans des petits récipents en verre qui sont plus sûres.

Faire refondre des bougies pour limiter le gaspillage

Vous avez cette fois des quarts de chandelles et clairement pas de quoi faire un autre rituel avec. Je vous conseille d'avoir une petite boîte pour recueillir vos bougies mal en point dedans jusqu'à avoir de quoi justifier d'une petite session bricolage.

Veillez tout d'abord à ne pas mélanger les bougies en paraffine des bougies en cire d'abeille. Ce serait dommage de mélanger deux produits n'ayant pas du tout la même qualité vibratoire.

D'ailleurs, très honnêtement, je n'ai jamais ressenti le besoin de recycler les bougies en paraffines que l'on peut trouver dans le commerce : cela ne coûte rien, c'est toxique, énergétiquement c'est bof. Par contre, la cire d'abeille étant une matière noble et vraiment plus utile dans la pratique magique, cela se justifie !

Je n'utilise d'ailleurs plus que des bougies en cire d'abeille, ou un mélange pour les bougies plus "cheap" que je fais brûler en dehors des gros rituels.

Revenons à nos bougies. Commencez par tout bien exécrer, c'est important. On se débarrasse ainsi de toutes les charges et des énergies résiduelles : on les remet à zéro pour de nouveaux usages !

Rassemblez ensuite un peu de matériel :

  • Une petite casserole,

  • Un bol pour faire un bain-marie,

  • Des mèches (qui peut être achetée toute faite ou fabriquée à partir de tissu, coton ou autre),

  • Des petits récipients ou moules pour le support de vos nouvelles bougies.

Et c'est parti....vraiment rien de compliqué, promis :

  • Faites fondre les bouts de bougie au bain-marie.

  • Prenez ensuite un contenant pour vos bougies et recouvrez le fond d'une petite couche de cire.

  • Ajoutez la mèche, assez longue, mieux vaut la couper après. Engluez bien sa base au fond pour qu'elle soit bien collée.

  • Je vous conseille de disposer des pinces à linge pour tenir la mèche bien droite comme la photo ci-après.

  • Faites couler la cire pour remplir le contenant.

  • La mèche doit dépasser d'environ 1 cm. Plus la mèche est longue, plus la flamme sera grande. Plus elle sera petite, moins elle brillera fort, avec le risque aussi qu'elle s'éteigne facilement.

Fondre des bougies en tenant la mèche avec une pince à linge

Voilà...c'est tout. Ne tardez pas à faire la vaisselle, car la cire une fois durcie est forcément plus dure à enlever.

Préparer des bougies spéciales

Quitte à faire fondre et créer vos bougies vous-même, vous pouvez en profiter pour les personnaliser afin d'accroître leur utilité lors de vos rituels.

Vous pouvez :

  • Les parfumer. Avec quelques gouttes d'huiles essentielles lorsque la cire est fondue.

  • Les colorer. Ce site propose des colorants sous forme liquide pas très chers et que l'on peut réutiliser très facilement (je n'ai pas d'actions chez eux).

  • Ajouter des plantes sèches odorantes (sous forme de poudre) dont les propriétés analogiques sont adaptées à votre prochain rituel (ex. : basilic, armoise, eucalyptus, laurier, sauge).

  • Ajouter des éléments de charge : fluides corporels divers, cheveux, ongles, etc.

  • Les consacrer dès leur création ce qui peut avoir plus d'efficacité.

  • Faire fondre les bougies au jour ou à l'heure planétaire en prévision d'un rituel précis.

  • Etc.

Certains ajoutent des pierres ou d'autres éléments, personnellement je n'ai pas essayé.

Conclusion

Si vous avez plein de bougies à moitié utilisées qui trainent dans vos tiroirs ou vos placards, j'espère que vous aurez envie de les recycler intelligemment. C'est une bonne habitude à prendre, qui vous poussera à pratiquer encore plus, tout en faisant des économies. Car mine de rien, les praticiens sorciers ou mages le confirmeront : le budget bougie n'est pas négligeable chaque année !

Nous avons sorti une formation qui pourrait vous plaire ! Cliquez ici pour en savoir plus

Vous avez aimé cet article ?

Rechercher sur le blog

Livres recommandés par l'auteur

Cliquez sur les couvertures pour voir les avis et le résumé.

Voir tous les livres recommandés

L'auteur

Je suis occultiste et blogueur, passionné par l'ésotérisme depuis plus de 10 ans. Mes articles sont basés principalement sur des sources traditionnelles d'auteurs classiques et reconnus de l'ésotérisme occidental. Mes pratiques magiques tournent autour des rituels avec les sphères planétaires, de l'écriture magique et de la création d'entités.

Commentaires

Cet article n'a pas de commentaire, vous pouvez en écrire un ci-dessous.

Poster un commentaire