Les prières de guérison

Les prières de guérison

Ecrit par : Victor Grouchko

Vous êtes ici :

Vous êtes nombreux à chercher des prières de guérison miraculeuse. Il existe dans les Ecrits des prières pour demande à Dieu son aide dans la maladie, mais elles doivent être accompagnées par un travail sur soi permettant de se purger de certains maux intérieurs, dans le corps ou l'esprit, de se rapprocher de Dieu en éliminant ce qui nous tire vers le bas. La prière ne doit pas être un paliatif à la médecine traditionnelle. Voici quelques prières pour vous aider à guérir de certains maux ainsi que ce qui me semble être un rappel de bon sens pour ne pas tomber dans une Foi aveugle dangereuse pour la santé de soi ou des autres.

Prière pour la guérison d'un malade (pour un proche)

"Toi seul, Ô Christ, peux secourir promptement Tes créatures : nous t'en prions, viens visiter Ton serviteur malade, délivre-le des souffrances et de l'excès de douleur. Relève-le pour qu'il Te chante et Te glorifie sans cesse, par les prières de la Mère-de-Dieu, des saints médecins guérisseurs et anargyres, et de tous les Saints, seul Ami-de-l'homme.

Ô Sauveur, qui relevas de leur lit de douleur la belle-mère de Pierre consummée par la fièvre ardente et le paralytique porté sur son grabat, viens aujourd'hui visiter et guérir, dans Ta compassion infinie, Ton Serviteur [Nom], atteint dans sa chair, car rien ne T'est impossible, Toi qui seul portes les souffrances et les maladies de tous les hommes en Ta grande miséricorde.

Médecin des âmes et des corps, c'est d'un coeur contrit, mais plein d'espoir que nous Te clamons : guéris les douleurs, porte remède aux souffrances spiituelles et corporelles de Ton serviteur [Nom] ; pardonne-lui, dans Ta miséricorde, toute faute volontaire et involontaire, et relève-le bientôt de sa maladie : nous T'en prions, écoute et prends pitié.

Toi qui ne désires pas la mort du pécheur mais qu'il se convertisse et qu'il vive, épargne et prends en pitié Ton serviteur, Dieu de miséricorde ; chasse les douleurs, éloigne toute souffrance et maladie, étends Ta main puissante et, come jadis la fille de Jaïre, relève-le de son lit de douleur et fais-lui recouvrer la santé : nous T'en prions, écoute et prends pitié.

Nous Te prions encore, Seigneur très-miséricordieux : comme Tu as agréé les larmes d'Ezéchias, le repentir de Manassé, la pénitence des Ninivites et la confession de David, et bien vite tu leur as fait miséricorde, agrée aussi la prière que nous T'adressions dans l'effusion de notre coeur, Roi de toute bonté ; dans Ta clémence, fais miséricorde à Ton serviteur malade et rends-lui la santé : nous T'en prions de tout coeur, Source de vie et d'immortalité, écoute et prends pitié.

Père Saint, Médecin des âmes et des corps, Toi qui as envoyé Ton Fils Seul-engendré, notre Seigneur Jésus Christ, pour guérir toute maladie et nous délivrer de la Mort, guéris aussi ton serviteur [Nom] de son infirmité corporelle et spirituelle, par la grâce de Ton Christ, et vivifie-le selon Ton bon plaisir, pour qu'il Te rende en bonnes oeuvres l'action de grâce  qui T'es due, par les prières de notre très-Sainte Souveraine, la Mère-de-Dieu et Toujours-vierge Marie, par la puissance de la précieuse et vivifiante Croix, par la protectiondes vénérables et célestes Puissances angéliques, par l'intercession du vénérable et glorieux prophète, le Précurseur et Baptiste Jean, des saints, glorieux et illustres Apôtres, des saints guérisseurs anargyres Cosme et Damien, Cyr et Jean, Pantéléimon et Hermolaüs, Samson et Diomède, Mocios et Anicet, Thallélaios et Tryphon, des saints et justes Ancêtres de Dieu Joachim et Anne, et de tous les Saints. Amen."

Tiré du Livre de Prière de l'Eglise orthodoxe roumaine - Métropole d'Europe Occidentale et Méridionale.

Prière dans les temps de malagie (pour se guérir soi)

"O Seigneur Jésus Christ, Médecin des âmes et des corps, que Ta présence soit toujours avec moi, afin que cette maladie serve à la manifestation de Ta gloire et au salut de mon âme.

Pardonne-moi tous mes nombreux péchés et mon manque d'amour envers Toi. Fais que je fixe mes pensées sur Tes grandes souffrances sur la Croix, que je puisse apprendre de Toi le courage et la patience, l'humilité et l'amour, et par-dessus tout, la véritable soumission à la volonté du Père, afin que, retrouvant la santé au temps que Tu jugeras opportun, je puisse manifester Ta louange en me consacrant à Ton service. Accorde que, lorsque cette vie sera terminée, je puisse être trouvé digne d'hériter de la vie éternelle. Amen."

Tiré du Livre de Prière de l'Eglise orthodoxe roumaine - Métropole d'Europe Occidentale et Méridionale.

Paume IV pour la pénitence et guérir d'une maladie

Seigneur, ne me reprenez pas dans votre fureur, et ne me châtiez pas dans votre colère.
Ayez pitié de moi, Seigneur; car je languis de faiblesse; guérissez-moi, Seigneur, parce que le trouble m'a saisi jusqu'au fond de mes os.
Mon âme est toute troublée; mais vous, Seigneur, jusqu'à quand différerez-vous ?
Seigneur, tournez-vous vers moi, et délivrez mon âme : sauvez-moi, à cause de votre miséricorde ;
Car nul dans la mort ne se souvient de vous : qui publiera vos louanges dans le sépulcre?
Je me suis épuisé à force de gémir ;  j'ai baigné chaque nuit mon lit de mes pleurs ; j'ai arrosé  ma couche de mes larmes.
Mon œil a été troublé de fureur: j'ai vieilli au milieu de tous mes ennemis.
Retirez-vous de moi, vous tous qui commettez l'iniquité ; car le Seigneur a exaucé la voix de mes pleurs.
Le Seigneur a exaucé ma supplication ; le Seigneur a reçu  ma prière.
Que tous mes ennemis rougissent et soient saisis d'étonnement ; qu'ils retournent en arrière , et soient couverts de honte.

Source :  Les 7 psaumes de la Pénitence, dont les autres à l'usage de la guérison spirituelle sont disponibles sur ce site.

Si vous aimez les Psaumes, voici une critique d'une livre qui explique comment utiliser les psaumes.

Faire brûler une bougie de neuvaine

Une prière seule ne suffit pas à apporter une aide salutaire à un proche malade, ou bien à soi. Dans la régularité, les énergies agissent mieux et sur de plus longues périodes. C'est pourquoi la bougie de neuvaine peut être une bonne idée afin de s'inviter à la prière à heure fixe pendant 7 à 9 jours.

Si vous êtes catholique, vous pouvez vous adresser à Sainte-Thérèse de Lisieux. Si vous êtes orthodoxe, ou protestant, vous pouvez simplement vous adresser au Christ, à la Vierge Marie ou à Dieu.

L'importance de la Foi dans la maladie

S'en remettre à Dieu dans la prière, avoir Foi dans sa Bonté et sa Miséricorde, permet de purifier ses pensées noires et d'alimenter notre force de vie, celle-là qui permet de vaincre la maladie que nous portons, ou être capable d'être une lumière pour ceux qui souffrent autour de nous. Cultiver la Foi permet, comme le soutien psychologique de la famille, des amis ou des professionnels de santé d'avoir un impact majeur sur une maladie, pour peu qu'elle ne substitut pas seule à la médecine moderne, ou alternative (avec la prudence nécessaire et selon la gravité de la pathologie).

Sommatisation, mauvaises paroles et actes mauvais

Les maladies peuvent prendre racide dans le mental, dans le domaine émotionnel, avant de prendre corps physiquement. Des pensées noires, mauvaises (au sens nuisibles aux autres), de la rumination excessive, des mots que l'on peut regretter, sont le terreaux idéal pour favoriser les maladies. S'il n'est pas facile d'être bienfaisant envers ses semblables toujours, prendre conscience que l'on fait du mal aux autres et à soi-même est un premier pas vers la guérison. Il y aussi tant de choses qu'on aimerait dire à une personne qu'on aime, sans en trouver le courage, ce qui nous dévorde de l'intérieur. Des non-dits poisons dans un couple par exemple.

Il est difficile de trouver à qui parler de choses qui nous rongent, ou des actes dont on est peu fier. Si l'homme est un pêcheur, il peut s'améliorer et aller vers plus de vertu. En cela, se confesser en prière ou auprès d'un prêtre peut nous aider à nous libérer de charges énergétiques qui, trop accumulées, peuvent être à l'origine de certaines maladies. Si vous vous sentez seul(e), Dieu écoute toujours, mais vous pouvez aussi vous tourner vers des associations laïques comme SOS Amitié pour avoir quelqu'un à qui vous confier. C'est gratuit et l'écoutant bénévole s'engage à garder le contenu de votre discussion confidentielle.

La Foi est un moteur, une énergie qui doit être concrétisée : mais elle doit être suivie d'actes concrets, d'efforts de votre part et du malade (si son état de santé le lui permet bien sûr !). Dans la maladie et dans le mal-être, essayer de changer ses mauvaises habitudes contribue à la guérison : manger mieux, faire du sport, sortir, arrêter de fumer, passer du temps avec des personnes positives qui nous apportent du réconfort, avec son conjoint, ses enfants.

Enfin, je me répète, mais la Foi est un pilier mais ainsi que l'Homme n'est pas parfait, se tourner vers les médecins doit être une étape nécessaire, surtout si la maladie est grave ou s'aggrave. Il ne faut pas tomber dans une foi aveugle qui ferait abstraction des progrès médicaux modernes. Le spirituel et le physique sont complémentaires : ils forment un tout.

J'espère que cet article aura aidé ceux qui sont malades ou côtoient un proche malade. Je vous souhaite le meilleur et la guérison, à vous et à vos proches.

Livres pour aller plus loin

Vous trouverez de nombreuses autres prières très puissantes pour le soin par la prière :

Sacramentaire du Rose Croix

Voir sur Amazon

Notez l'article


(64 vote(s))


Derniers articles autour de ce sujet