NOUVEAU : Une vidéo par jour sur TikTok, abonnez-vous !

LA FORMATION SUR LA PRATIQUE MAGIQUE EST ICI : Cliquez ici pour la découvrir



Il peut arriver que l'on souhaite pratiquer la magie sans être chez soi, car une opportunité se présente ou le besoin devient trop pressant. Est-il possible de réaliser un rituel magique sans matériel ? La réponse est oui, mais sous quelques conditions et en ayant conscience des problématiques que cela peut poser selon les différents types de rituels.

Pour rappel, si vous êtes débutant, je vous conseille de commencer par la lecture de mon guide sur comment faire un rituel magique (avec du matériel).

A quoi sert le matériel dans un rituel de magie ?

On retrouve généralement parmi les composants et outils principaux des rituels de magie occidentale : les bougies, l'encens, la coupe, l'athamé, la baguette ou encore le pentacle d'autel. On peut y associer la tenue que porte le mage ou le sorcier pendant sa cérémonie.

L'utilisation d'un matériel magique physique est justifiée principalement par trois raisons :

La première raison est l'influence capitale qu'ils jouent sur le symbolisme du rituel. Familièrement, on peut dire qu'ils "mettent dans l'ambiance". Le mage doit atteindre un certain état de conscience, stimulé notamment par le contrôle du mental et des émotions, afin d'être en mesure d'entrer en résonnance avec les énergies qu'il souhaite utiliser. Cette charge symbolique du matériel ésotérique permet aussi de renforcer le caractère sacré de cet acte de volonté, contrastant avec notre vie quotidienne et profane.

La deuxième raison c'est la loi de l'analogie. Le fait de choisir des bougies rouges plutôt que bleues, tel ou tel encens, une statue d'une divinité et pas une autre, est tout sauf un choix anodin. Le mage travaille avec son inconscient, c'est lui le véritable acteur et artisan du rituel. L'inconscient ne comprend pas la pensée analytique, la logique : il se nourrit du symbolisme. Il faut par conséquent se reposer sur tout un décorum qui va le stimuler. Par exemple, la couleur rouge quand le rituel touche à l'amour, une nappe blanche si l'on souhaite travailler avec la Lune, une statuette de Chronos si l'on souhaite accélérer ou ralentir l'arrivée de certains évènements, etc.

La troisième raison c'est l'efficacité physique des outils du magicien. Prenons l'exemple de l'athamé, la dague rituelle utilisée en magie comme en sorcellerie. Ce n'est pas son symbolisme qui fait qu'il peut dissiper ou altérer une énergie. C'est le fer contenu dans la lame, la pointe, qui lui donne essentiellement cette propriété. Pour des rituels d'invocation et encore plus d'évocation, il est impensable de se passer de cette arme magique !

La quatrième raison, un peu moindre, c'est la charge de vos outils. Plus un outil est utilisé, plus il accumule de l'énergie personnelle du mage. Cette charge progressive d'un athamé ou d'une baguette facilite d'autant plus le travail magique, il serait dommage de s'en passer.

Il existe bien sûr d'autres motifs pour ne pas se passer de son matériel habituel. Voyons maintenant ce que l'on peut réaliser sans vos possessions.

Ce que l'on peut faire en magie sans matériel

Commençons par les basiques : un mage ayant déjà pratiqué réalisera sans aucun mal un bon cercle magique sans sel ni craie, uniquement en le visualisant. La consécration de l'espace sacré du rituel reste à mes yeux l'acte le plus symbolique et important d'un acte magique.

Il est possible d'effectuer un rituel d'invocation ou de bannissement du pentagramme, en vu de consacrer l'espace, nous accorder une protection et bannir des énergies d'un lieu, en vue d'un dégagement énergétique ne comportant pas de risque majeur.

Un mage assez expérimenté pourra travailler avec une énergie ou une force qu'il maîtrise ou connaît très bien. Il aura moins besoin de représentations physiques de cette force pour se mettre en contact avec elle.

La récitation de mantras, de psaumes ou de noms divins nécessite simplement de ne pas être enrhumé.

La purification d'un lieu ou d'une personne sans encens est possible encore une fois si le mage sait s'y prendre. Sans une connaissance assez pointue en occultisme, le mage risque de très bien s'occuper des influences les plus subtiles, mais risque de manquer de force de frappe dans les vibrations les plus physiques d'un lieu par exemple.

On peut donc réaliser pas mal d'actions magiques sans avoir de bougie ou d'encens sous la main.

Invocation et évocation sans matériel

Je déconseille très fortement ce type de rituels sans ses outils magiques. Invoquer ou évoquer une force énergétique extérieure dans un cercle magique comprend toujours une part de risque. Jamais un mage ne se lancera dans l'évocation d'une entité sans un athamé pour être en mesure de se défendre ou d'imposer son autorité en cas de problème ! Sans votre matériel de rituellie, vous êtes littéralement tout(e) nu(e) face à l'invisible...

J'ai déjà travaillé avec succès avec les 4 éléments principaux sans matériel. Mais je n'ai pas invoqué ou évoqué des élémentaires (les sylphes, les ondins, les gnomes ou les salamandres.).

Si vous avez été initié(e) dans une tradition magique particulière, vous aurez sans doute des moyens de faire appel aux énergies de votre égrégore sans avoir grand chose sous la main.

La visualisation comme palliatif au matériel magique

En effectuant un bannissement des énergies avec le rituel du pentagramme, en traçant un cercle magique correct, il suffit ensuite de procéder à une visualisation pour réaliser un rituel magique.

Vous ne savez pas comment faire ? Vous pouvez lire mon guide sur la visualisation mentale et créatrice.

Vous allez en effet remplacer ce qui vous manque par la puissance de votre volonté de votre mental. Il vous manque un encens spécifique et vous connaissez son odeur ? Essayez de la reproduire dans votre esprit. Vous n'avez pas la statuette que vous avez chez vous pour faire appel à une entité que vous appréciez ? Imaginez là comme si elle était devant vous.

Sachez qu'on est très loin d'un simple "trip mental" ou on se "voit" réaliser un rituel dans son esprit. Non : il est question de vivre son rituel à la fois dans le matériel et dans le cadre de la visualisation pour éventuellement compenser un composant qui pourrait manquer dans le cadre d'un rituel.

Certains arrivent avec l'expérience à ritualiser au-delà du plan physique, dans l'astral par exemple, mais on est sur une maîtrise opérative de plusieurs dizaines d'années.

On peut par contre réaliser des méditations guidées ou des visualisations visant à travailler avec ses énergies personnelles sans avoir besoin de grand chose.

Cas pratique : incantation d'amour sans matériel

Il me semble difficile de réaliser un rituel d'amour sans avoir le strict minimum : une bougie, de l'encens, quelques plantes, pourquoi pas des dagydes (poupées) ou quelque chose pour représenter les deux personnes d'un couple. Sur internet, il y a des tas d'incantations d'amour sensées être miraculeuses, mais encore une fois : cela ne fonctionnera que si vous savez ce que vous faites. Réciter une formule et attendre que ça marche, ce n'est pas de la magie mais de l'auto-persuation !

La visualisation seule peut suffir pour quelqu'un qui a l'habitude et une grosse capacité de concentration. Ce n'est clairement pas offert à tous. Je vous conseille de vous reporter à mon article sur comment faire un rituel d'amour pour rencontrer quelqu'un ou je donne plusieurs techniques nécessitant peu de matériel.

Invocation et évocation sans matériel

Je déconseille très fortement ce type de rituels sans ses outils magiques. Invoquer ou évoquer une force énergétique extérieure dans un cercle magique comprend toujours une part de risque. Jamais un mage ne se lancera dans l'évocation d'une entité sans un athamé pour être en mesure de se défendre ou d'imposer son autorité en cas de problème ! Sans votre matériel de rituellie, vous êtes littéralement tout(e) nu(e) face à l'invisible...

Débutants : investissez dans du matériel

Je me doute que beaucoup de nouveaux venus dans l'ésotérisme s'émerveilleront de pouvoir en théorie ritualiser sans acheter le moindre composant. Certains me parleront de "magie mentale", mais honnêtement, si je peux admettre qu'un praticien expérimenté puisse effectuer pas mal de choses via la visualisation, vous ne me ferez jamais avaler qu'un débutant peut faire un vrai rituel sérieux sans composents magiques et outils physiques. Il suffit d'ailleurs de lire les articles ou livres qui parlent avec ferveur de magie mentale pour juger de leur crédibilité plus que douteuse...

Sauf qu'à mes yeux, la visualisation qui peut servir de béquille en cas d'urgence ou d'absence totale d'opportunité de reporter un rituel est un cas exceptionnel. Et utiliser la visualisation pour palier à un manque de matériel est tout sauf une option acceptable pour quelqu'un qui n'a jamais pratiqué.

On est vraiment sur un "système D", car on préviligiera toujours la pratique rituelle avec des outils tels que l'athamé et la baguette. Oui c'est vrai que cela coûte cher, mais normalement vous garderez ces outils toute votre vie.

J'imagine que n'importe qui peut au moins trouver des bougies blanches, se passer de la représentation du feu et du divin dans un rituel est quand même très dommage.

Enfin, j'insiste vraiment sur l'importance du choix de l'encens qui contribue pour beaucoup à la qualité vibratoire des énergies et à leur manifestation dans l'espace de travail.

Je vous invite notamment à découvrir le livre de Vincent Lauvergne sur le sujet, vous pouvez cliquer sur l'image pour découvrir son synopsis.

Traité des encens - Vincent Lauvergne

Conclusion

Courte et claire : il est possible de faire beaucoup de choses sans avoir tout votre matériel sous la main, mais il est impossible pour un mage qui n'est pas expérimenté de pratiquer un rituel sérieux (notamment d'invocation ou d'évocation) sans un minimum de composants, comme de l'encens, deux bougies et un athamé. Dans tous les cas, le travail magique sera sérieusement complexifié, ce qui ne peut que nuire à l'obtention de résultats. Pratiquer un rituel magique sans matériel est donc vivement déconseillé.

Débutez la pratique magique

Ces cours sont destinés aux débutants et aux faux débutants souhaitant être autonomes dans leur pratique des rituels avec des bases communes aux traditions de haute-magie et de sorcellerie. Les cours sont progressifs et permettent d'avoir une initiation de plus de 6 mois. Vous apprendrez à vous protéger, à purifier votre aura, à développer vos capacités et bien d'autres techniques éprouvées, sourcées par des livres de référence et agrémentés d'anecdotes sur plus de 13 ans de pratiques occultes. Déjà plus de 1000 personnes m'ont fait confiance.

Vous pouvez télécharger ma formation de 20 cours écrits (95 pages en PDF) et 5h de cours audio additionnels.


Télécharger la formation


Sources et recommandations de lecture

Je veux voir les livres sur ce sujet

Voyante recommandée par Ophis Phosphoros

Si vous souhaitez consulter une médium pour communiquer avec les défunts ou pour faire des tirages sur des questions plus générales,
je vous recommande Séléné Médium.

Publicité Séléné

Concevez votre rituel de A à Z

Mon nouveau logiciel de conception de rituel vous aidera à choisir la meilleure date, le bon encens, les bonnes plantes et les forces à appeler pour réussir.

Commencez maintenant

Service de voyance

La co-auteure du blog Runa Eir propose des services de voyance via mon site.

Faire une demande

Livres que je vous recommande

Cliquez sur les couvertures pour voir les avis et le résumé.

Voir tous les livres recommandés

L'auteur

Je suis occultiste et blogueur, passionné par l'ésotérisme depuis plus de 10 ans. Mes articles sont basés principalement sur des sources traditionnelles d'auteurs classiques et reconnus de l'ésotérisme occidental. Mes pratiques magiques tournent autour des rituels avec les sphères planétaires, de l'écriture magique et de la création d'entités.

Commentaires

Dalakiouridou Aphrodite

Quelle clarté ! Pertinent, juste ( il me semble ) et d'avis très honnête. Conseils avisés, n'insitant pas de s'adouber " Apprenti Sorcier ". Merci à Vous Monsieur. Aphrodite vous couvre de filakia ( baisers en Grec ) sortant de son cœur reconnaissant. Trouvez-vous cela exubérant ? Tant mieux ! Nous suffoquons sous les latitudes d'insipidités et platitudes . Portez-vous bien et continuez de nous éclairer.

Sel.

Bonjour Victor, D'abord bonne année à vous et merci pour les cours que vous partagez par mail, le format Mp3 est franchement top !👍 Je voulais vous demander que fait-on des consommables après le rituel: les offrandes, l'encens calciné, l'eau, le sel et même le reste de cire des bougies parfois ?? Peut-on les réutiliser et si on doit les jeter, où dans ce cas? J'ai lu que l'eau devait être jetée sur de la terre plane, les offrandes enterrées et le sel pouvait être réutilisé.. (Moi perso je trouve dommage d'enterrer des fleurs qu'on peut garder et même des fruits qu'on peut consommer en l'honneur de l'énergie ou de la divinité invoquée après le rituel). Est-ce qu'il y a une règle "stricte" en la matière ou chacun fait au feeling? Merci d'avance 😊

Victor Grouchko (Auteur)

@Sel : Merci pour votre retour :) Les offrandes je les laisse quelques jours sur l'autel, puis je les jette ou les rend à la nature (ça dépend d'où je suis). Je ne les consomme jamais, car pour moi c'est manger de la nourriture dévitalisée ou chargée d'une énergie extérieure. La cendre de l'encens, poubelle aussi, sauf pour parfois faire de l'eau lunaire mais c'est un point de détail. L'eau je la laisse comme les offrandes puis je la jette dans l'évier. Je ne la bois pas non plus, même quand c'est de l'alcool. Le reste des cires de bougies, soit je les jette quand c'est de la paraffine mais si c'est de la cire d'abeille je les refond quand j'ai le temps en les stockant dans une petite boîte. J'ai fait un article dessus :) Globalement je ne réutilise jamais mes composants pour les rituels, sauf dans le cas d'un rituel sur X jours ou avec exactement la même force (exceptionnellement). Le sel il faut éviter de le jeter dans un lieu naturel, ça stérilise la terre, mais dans un fleuve ça va bien. L'eau sur une surface plane, jamais entendu parlé donc je ne pourrais pas te dire.

Poster un commentaire