Menu
Ophis Phosphoros
Menu

Auteur : Victor Grouchko
Note moyenne : 4/5 (17 avis)
0 commentaire(s)

Laissez-moi vous expliquer...

Nous sommes nombreux à pratiquer la magie avec la volonté d'obtenir des changements dans notre vie. Chacun place dans la voie magique ses ambitions, avec des objectifs à plus ou moins long terme. Certains voudront observer des résultats avant tout matériels, d'autres s'intéresseront plutôt à l'évolution personnelle et une transformation d'ordre spirituelle. Mais nous nous sommes tous posé ces questions un jour : "est-ce que ce que je fais fonctionne vraiment ? Vais-je obtenir les résultats demandés ? En suis-je tout simplement capable ? ». Je vous propose d'aborder ces questions sans langue de bois et de chercher en toute honnêteté des moyens d'y répondre.

Voir le sommaire

La place du doute en magie

Commençons par rappeler quelque chose d'important : le doute est important en magie et doit toujours avoir une place dans une voie ésotérique. Car douter, c'est laisser ouverte la porte du questionnement personnel, prêter une oreille à l'autocritique, ne pas oublier de garder les deux pieds dans le quotidien rationnel.

Ne plus douter, c'est ne mettre aucun filtre entre ses convictions et la réalité de nos expériences. En somme, c'est la porte ouverte à tous les délires et croyances farfelues, ne plus séparer le bon grain de l'ivraie. Ne plus douter dans la pratique magique, c'est risquer de finir perché(e), de croire tout ce que nous captons de l'invisible, de s'oublier soi et d'oublier le monde qui nous entoure. En somme, ne plus douter, c'est faire un premier pas vers la folie.

Les années d'expérience n'effaceront jamais tous vos doutes concernant la pratique magique. Mais je dirais que ce doute évolue au fil des rituels, des essais, des réussites et des échecs.

Les deux premières questions que l'on se pose sont naturellement :

  • Est-ce que la magie existe réellement ?

  • Est-ce que je suis capable d'obtenir des résultats à la vue de mes aptitudes naturelles ?

Il est impossible de répondre à ces questions simplement. Car si je vous certifie maintenant que la magie existe et que chacun d'entre vous est capable d'obtenir des résultats, vous pourriez sans doute me croire parce que vous aimez bien ce que j'écris, ou parce que vous avez confiance en moi. Mais vous feriez-là une grave erreur, car vous ne pourrez jamais être certain(e) que je ne vous mens pas, ou que je ne suis moi-même pas dans l'erreur. Cette réponse, seul(e) vous pouvez y répondre, vous en convaincre, comme un nouveau pan de votre réalité qui s'ouvre à vous.

Et cette certitude ne pourra venir que de votre pratique.

Il faudra par conséquent accepter un saut dans le vide très inconfortable pour votre esprit qui préfère s'accrocher à des certitudes qu'à des questions : pratiquer sans savoir à l'avance si ça fonctionne. Ce, en acceptant de fait de vous mettre sous le joug de l'épée de Damoclès qui m'a personnellement terrifié quand j'ai débuté : l'idée que tous ces savoirs et techniques magiques ne soient en fait que des mensonges, mon imagination ou de la simple autoconviction. Ou que moi, je ne sois pas capable d'obtenir des résultats tandis que d'autres y parviennent.

Cette prise de risque est nécessaire, car pratiquer la magie, c'est comme distinguer progressivement les couleurs alors que vous ne voyiez auparavant qu'en noir et blanc. Cela mettra un grand coup de botte dans votre vision du monde, ouvrira vos perceptions à de nouveaux pans de votre réalité, qui resteront malgré tout difficilement analysables, fugaces et incompris de 99% de votre entourage. Ce qui est très frustrant au début.

Combien de fois ai-je rêvé d'avoir une preuve incontestable que la magie existe, par une apparition pyrotechnique digne d'un film américain ou d'être avec 5 caméras infrarouges autour de moi pour voir nettement une entité se dessiner sur un écran, une séquence que je pourrai montrer à toute personne ne me croyant pas et n'obtenir que des "Ah put***, c'était vrai alors..." ?

Si j'avais cette certitude qui ferait se taire à jamais cette petite voix cartésienne, je serais sans doute euphorique. Je pratiquerai sans doute pour tout et n'importe quoi. Ma vie physique d'humain lambda serait sans doute laissée de côté, devant la perspective de me plonger corps et âme dans ces mondes invisibles qui m'attirent tant. Et je pense que ce doute en moi mourrait, laissant la porte grande ouverte à une illumination aveugle qui finirait par me détruire.

(Ou de finir comme ça : https://www.youtube.com/watch?v=4ewyUEgDwm8&ab_channel=JeromeRobaldo)

#humour

Le doute est ainsi, pour moi, le garde-fou qui nous évite de ne plus avoir les pieds sur terre et nous rappeler que nous sommes des humains comme tous les autres.

10 ans après avoir débuté la pratique magique, j'ai accumulé suffisamment d'expériences et de résultats tangibles pour continuer mes rituels avec un certain enthousiasme. Je vous mentirais si je vous disais que tout ce que j'ai fait a été couronné de succès ou que je n'ai jamais eu un profond découragement, voire des renoncements. Mais chaque succès a ravivé cette flamme sous cette cloche nécessaire du doute. Il restera toujours ce petit 1% de doute, que tout cela n'est au final que mon imagination, une projection de mes désirs. Mais ce petit doute me pousse à continuer à expérimenter, de n'être jamais sûr de rien.

Résultats et plaisir de la pratique

Il est normal de vouloir faire de la magie avant tout pour obtenir des résultats tangibles et une amélioration, tant de sa situation personnelle à l'échelle physique que spirituelle. Mais de la même manière que l'on dit que le sommet à atteindre n'enrichit pas autant que le voyage lui-même, il ne faut pas oublier que pratiquer la magie doit être aussi un plaisir.

Faire un rituel, ce n'est pas juste allumer une bougie, sniffer la fumée d'un encens, saloper votre sol avec du gros sel et passer pour fou/folle devant votre chat ou votre chien en traçant des pentagrammes autour de vous pour obtenir de quoi finir votre mois.

C'est aussi une expérience sensorielle, un moment où le temps n'existe plus, où vous ouvrez une porte vers votre inconscient, où vous ressentez des choses parfois inexplicables et voyez des choses qui vous permettent de toucher du doigt quelque chose qui transcende votre perception de simple mortel.

Vous serez amené(e) à créer de nombreuses choses par vous-même : votre propre encens, de l'eau lustrale ou de l'eau bénite, confectionner votre propre baguette, monter votre autel, lire des tonnes de livres neufs et constituer votre bibliothèque que vous garderez précieusement comme Gollum protège son précieux.

C'est aussi une invitation à remettre en cause tout ce en quoi vous croyez, à questionner votre foi en une force supérieure, à chercher un sens à votre expérience, à mieux comprendre votre passé et à vous ancrer dans une démarche de transformation personnelle pour devenir quelqu'un de meilleur.

Tous ces instants de réflexion, de création, de passion, de relaxation, d'extase devant l'inexplicable sont à mon sens aussi important, voire plus, que les résultats concrets que vous obtiendrez par vos rituels.

Vous en aurez : mais laissez-leur le temps d'arriver, d'avoir suffisamment de connaissances pratiques, de lâcher-prise et de maîtrise de vos capacités personnelles pour les obtenir.

Ne vous lancez pas dans la magie pour obtenir gloire et richesse, du pouvoir, des amours par milliers, ou ne jamais manquer de travail. Faites de la magie parce que ça vous plaît, parce que ça vous fait vous sentir vivant, parce que ça vous amuse ou parce que cela vous stimule intellectuellement.

Prenez-y du plaisir ! Testez. N'attendez pas vos résultats comme le messie, mais comme une cerise sur le gâteau. En ayant cet état d'esprit, vous pratiquerez toujours avec beaucoup plus d'aisance et de naturel et nettement moins de pression.

Dans de très nombreux livres de magie, vous lirez le même conseil : "Après avoir terminé votre rituel, passez à autre chose et n'y pensez plus pour laisser les énergies travailler". Ce très bon conseil s'applique aussi aux questionnements inutiles et à la pression sur les résultats que vous pouvez vous mettre d'office : "Il faut que ça marche…Il faut que ça marche…".

Soyez dans l'instant présent et pendant les dizaines de minutes du rituel lancez-vous pleinement, corps et âme, dans votre rituel. Ne doutez plus. Vivez pleinement cet instant. Visualisez ce que vous voulez obtenir comme si vous l'aviez déjà obtenu. Et une fois terminé, allez vous vider la tête.

Entre deux rituels "utilitaires", n'oubliez pas de faire des rituels d'expérimentation, en cherchant à explorer une sphère énergétique, invoquer une entité qui vous intéresse pour tenter une communication, visualisez un symbole et cherchez à savoir ce qu'il vous fait ressentir.

Vous sortez ainsi de cette obsession du résultat qui vous confronte directement aux questionnements que nous avons vus précédemment. Et cela ne pourra que vous aider à ne pas baisser les bras au premier échec venu, de systématiquement tout remettre en question et de pratiquer naturellement sans forcément avoir d'objectif précis.

Vous verrez, ça change la vie ! ;)

L'auteur

Je suis occultiste et blogueur, passionné par l'ésotérisme depuis plus de 10 ans. Mes articles sont basés principalement sur des sources traditionnelles d'auteurs classiques et reconnus de l'ésotérisme occidental. Mes pratiques magiques tournent autour des rituels avec les sphères planétaires, de l'écriture magique et de la création d'entités.

Noter l'article


(17 vote(s))
S'abonner à ma newsletter

J'envoie à mes 993 abonnés des dossiers thématiques tous les mois.
Soutenir mon travail

Cet article est gratuit, comme 99% du contenu sur le blog. Si cet article vous a aidé, vous pouvez me faire un don via PayPal. Merci !

Livres conseillés sur ce sujet

Cliquez sur les couvertures pour voir les avis et le résumé.

Voir tous les livres recommandés

Commentaires

Cet article n'a pas de commentaire, vous pouvez en écrire un ci-dessous.

Poster un commentaire

Vos questions sur l'article et vos témoignages sont les bienvenus. Mais pour des demandes d'aide, merci d'utiliser mon annuaire pour faire appel à un médium professionnel de confiance.