Ne rien ressentir pendant un rituel : est-ce un échec ? Ne rien ressentir pendant un rituel : est-ce un échec ?

Ne rien ressentir pendant un rituel : est-ce un échec ?

Ecrit par : Victor Grouchko

Vous êtes ici :

Beaucoup de mages ont été confrontés à cette situation lors d'un rituel magique : nous effectuons différents travaux énergétiques, pour tracer le cercle, invoquer les énergies, se mettre dans un état de réceptivité et puis...rien. Nous avons le sentiment qu'il ne se passe pas grand-chose. Pas de sensation sortant de l'ordinaire, pas de présence marquée dans le cercle, aucune réponse de l'invisible. C'est une situation décourageante, notamment pour les débutants. Avez-vous mal fait quelque chose ? N'était-ce finalement pas la bonne période pour ritualiser ? Avez-vous réussi à vous mettre dans le bon état ? Voyons ensemble quelques questions à se poser et des solutions pour éviter d'être déstabilisé.

L'équation d'un rituel magique réussi

J'ai déduis au fil de mon expérience et du recoupement des avis d'autres praticiens, une sorte d'équation mathématique d'un rituel magique qui fonctionne et donne des résultats, la voici, elle n'engage que moi. Sa compréhension est essentielle pour aborder les points suivants de l'article.

Objectif clair + Mise en condition + Energies adaptées + Influences astrales favorables + Volonté + Maîtrise énergétique + Connaissances occultes = Résultats.

Je vais résumer rapidement chaque paramètre :

  • Objectif clair : savoir précisément quoi obtenir et savoir l'exprimer clairement.
  • Mise en condition : être capable d'atteindre un niveau de concentration suffisant, être en forme, réceptif, se "plonger dans le rituel", être dans état émotionnel compatible, éventuellement avoir fait une ascèse sexuelle ou alimentaire.
  • Energies adaptées : s'adresser aux bonnes forces et/ou utiliser des symboles forts en lien direct avec le domaine de notre travail (ex : la couleur rouge pour l'amour par exemple, la déesse Aphrodite, la rose, etc.).
  • Influences astrales favorables : l'astre influent le plus le domaine de votre rituel (ex : Saturne pour la protection) doit être bien aspecté et idéalement en dignité dans le ciel (voir astrologie magique).
  • Volonté : votre capacité à être déterminé, patient, sûr de vous, en confiance, conscient de vos forces et de vos limites, à résister aux mauvaises pensées et aux distractions.
  • Maîtrise énergétique : votre capacité à appeler, diriger et maîtriser les énergies avec lesquelles vous travailler. Maîtriser aussi votre esprit, vos émotions, via le travail sur soi et la pratique régulière d'exercices adaptés (la méditation par exemple).
  • Connaissances occultes : connaître les lois occultes que l'on met en action, l'expérience de la pratique, le niveau d'aisance avec le système magique qu'on utilise (hermétisme, Wicca, haute magie, etc.), la connaissance dans l'utilisation des outils et des consommables (encens, bougies, etc.), connaître les caractéristiques des forces avec lesquelles ont travaille, et ainsi de suite.

Si l'un de ces paramètre n'est pas favorable, le rituel peut ne pas être assez efficient pour obtenir les résultats souhaités. J'ai introduit cette équation pour vous montrer que les paramètres influençant un rituel sont nombreux. Et aussi pour vous rappeler pourquoi je peux sembler aussi rigoriste dans mes articles !

Mais d'autres facteurs peuvent aussi faire passer un rituel réussi dans les faits pour un rituel qu'on considérera comme raté et c'est essentiellement ce dont nous allons parler ici.

Aucun rituel sérieux n'est anodin

Du moment où vous réalisez un travail énergétique en y mettant du coeur et de la volonté, il se passera toujours quelque chose, même un tout petit quelque chose. Votre simple volonté bien conditionnée est suffisante pour mettre en branle des énergies et obtenir un certain niveau de résultats, notamment lorsque l'inconscient est bien sollicité. Toutefois, si votre volonté n'est pas associée à certaines techniques ou à un certain "volume" d'énergie, agir sur l'extérieur et provoquer des changements à l'extérieur de soi est très compliqué. C'est comme si vous vouliez porter un poids au dessus de votre tête, mais que vous ne pouviez le soulever que de quelques centimètres.

Tout rituel est une mise en scène, qui a une importance autant psychologique et émotionnelle que magique, au sens noble du terme. Vos visualisations, vos pensées, vos paroles, les symboles que vous utilisez, l'état dans lequel vous vous trouvez, votre intention ainsi que d'autres facteurs auront un impact sur vous comme sur votre environnement énergétique. Même des choses assez anodines, répétées, dans un certain état psychologique ou émotionnel, ont des conséquences réelles sur les énergies de vos corps ainsi que sur celles des autres. Exemples incontestables liés à ce phénomène : les pensées noires, le fait de s'auto-saboter, de douter maladivement de soi, etc.

Mettre de la musique, s'y plonger pleinement et rêvasser, se laisser porter par ce qu'on ressent, apprécier l'odeur de l'encens que l'on vient d'allumer, ce moment quasi-sacré dans notre quotidien matérialiste, est en soi un rituel ayant un impact énergétique. Nous sommes ainsi dans un état de conscience particulier, permettant une réceptivité et une activité dans l'invisible. C'est pourquoi les occultistes font (entre autre) autant attention au décorum tant visuel, olfactif que sonore lors d'un rituel....

L'ensemble du cérémoniel des rituels et les techniques énergétiques (l'ouverture, la fermeture du cercle, l'invocation de certaines forces, etc.), sont des amplificateurs pour que nos actions vibrent dans l'invisible assez fortement pour que nous puissions obtenir un résultat visible et concret. Ou pour faire un lien avec mon exemple, être capable de soulever le poids aussi haut que voulu. Le bon usage des techniques passe par leur bonne compréhension, ce pour quoi je pense que les rituels simplistes "clés-en-mains" que l'on retrouve dans le grimoires de magie new age ou pour débutants ne sont pas du tout intéressants. Il vaux ainsi mieux faire les choses soi-même pour débuter.

Quoi qu'il en soit, chaque acte magique a un effet sur l'invisible, même s'il est fait "avec les pieds" (mais vous risquez d'avoir de mauvaises surprises...). L'acte magique fait vibrer, avec une force plus ou moins grande. Plus votre rituel respectera l'équation vue dans le point précédent, plus vous aurez des chances d'obtenir ce que vous avez désiré. Alors même si vous avez le sentiment que rien n'est perceptible à travers vos sensations lors du rituel, cela ne veut pas dire que rien ne se passe autour de vous et de l'autre côté...

Le problème de la médiumnité

De très grands occultistes ont travaillé essentiellement en duo. On peut citer par exemple John Dee et Edward Kelley qui sont à l'origine de ce qu'on appelle aujourd'hui la magie énochienne (réadaptée et utilisée principalement par la Golden Dawn). Il y avait un mage et un médium, chacun ayant son rôle à jouer pendant les rituels. Le mage dirige le rituel, met en action les énergies, c'est le pôle actif. Le médium ressent, communique avec l'invisible et donne ces informations au mage qui se concentre plutôt sur l'aspect opératif. Le médium est le pôle passif (rien de péjoratif) ou réceptif si vous préférez.

Aujourd'hui, la très grande majorité des rituels magiques sont réalisés en solitaire. Le mage doit autant être celui qui met en action les énergie que celui qui doit les percevoir et les interpréter. C'est donc plus compliqué que d'avoir une personne qui se concentre sur chacun de ces aspects.

Certaines personnes sont plus naturellement douées pour émettre ou recevoir.

A titre d'exemple, je suis plus doué pour actionner les énergies que pour les percevoir. C'est plus souvent les hommes qui ont ce profil. Les femmes - de ce que j'ai observé - ont plus souvent le profil inverse : elles possèdent une très bonne sensibilité énergétique mais ont plus de mal à être "opératives". Je précise toutefois que je connais de très nombreuses exceptions d'un côté comme de l'autre et que l'un n'empêche pas l'autre. C'est une question d'aisance et de profil "dominant".

La situation se complique quand le mage qui réalise le rituel est novice et n'a à la fois pas vraiment de connaissances poussées en pratique magique opérative et n'a pas encore suffisament développé sa médiumnité. Beaucoup de débutants, pendant leur premier rituel, ont eu l'impression qu'il ne se passait rien du tout, ce qui les a beaucoup déstabilisé. En réalité, ils semblent y avoir mis leurs tripes et ont été aussi rigoureux que possible.

Il faut savoir que tout peut simplement être une question d'échelle de perception. Si vos sens médiumniques ne sont pas assez aiguisés, vous pouvez ne pas percevoir ce qu'il se passe autour de vous, ce même si les énergies travaillent. Les ressentis les plus classiques sont ces impressions de chaleur, de lourdeur des énergies, la sensation de bien être ou la sensation de ne plus être tout seul.

L'une des erreurs des débutants est de croire qu'il va se passer quelque chose de "fantastique" pendant leur rituel. Une flamme de bougie qui s'emballe, un bruit, une voix, une apparition, malheureusement il va falloir vous habituer à vous contenter de vos ressentis, car les manifestations physiques sont plutôt rares, surtout dans les petits rituels.

La grande difficulté est donc de continuer le rituel même en ayant l'impression de ne pas faire les choses comme il faut. Il ne faut pas se décourager. N'oubliez pas qu'à moins de vouloir communiquer avec une entité, vous ne faites qu'actionner des énergies dont les effets n'ont pas vocation à se manifester maintenant, mais après le rituel. C'est avant tout votre inconscient qui agit.

Dans la très grande majorité des rituels purement opératifs que j'ai réalisé, j'ai du me contenter du ressenti des énergies en présence comme thermomètre. Je fais mes visualisations, mais je ne cherche pas à ce que les énergies jouent avec mes bougies ou vienne me taper sur l'épaule. Quand bien même, ce serait inutilement coûteux en concentration et en énergie.

Avec la pratique, vous aurez de plus en plus la Foi dans les forces que vous mettez en action. Vous ne chercherez pas forcément d'autres preuves que l'observation rationnelle des résultats obtenus. Acceptez de ne pas pouvoir toujours "voir" les énergies travailler, ou sentir de manière certaine la présence d'une entité.

Commencez par des choses simples

Rappelez-vous l'équation au début de cet article. Plus vous voudrez faire des choses compliquées avec la magie, plus les différents paramètres doivent être les plus forts possibles. C'est normal : plus l'effet recherché est important, plus le niveau d'énergie à appeler, maîtriser, canaliser, diriger est élevé. Plus les risques sont grands, également, comme celui d'attirer des entités parasites pendant le rituel.

C'est pourquoi si vous êtes débutant, je vous conseille de commencer par des rituels simples. Quand bien même vos différents paramètres de réussite ne sont pas optimaux, car vos connaissances en occultisme sont encore faible, que votre médiumnité est encore balbutiante, vous êtes capable avec un peu de théorie de passer à la pratique pour de petites choses.

Comme le volume d'énergie que vous allez manipuler est faible, ne vous attendez pas - dès le départ - à voir ou ressentir grand chose. Concentrez-vous simplement sur le rituel lui-même et ne vous posez pas de question.

Un exercice simple par exemple : consacrez ou purifiez un objet, puis faites un test avec un ami ou un proche. Si le proche connaît cet objet, demandez-lui ce qu'il ressent en tenant cet objet, si quelque chose a changé, sans trop l'influencer en lui disant ce que vous venez de faire comme travail. Demandez-lui de vous donner des images de ce qu'il ressent, de l'exprimer avec des mots. Vous serez très surpris de voir qu'il pourra indiquer des choses collant parfaitement avec le rituel que vous venez d'effectuer.

Beaucoup de débutants veulent, peut être par envie de se prouver que tout cela existe, faire des rituels plus costauds dès le début. Invoquer une entité, faire un rituel d'amour, ou d'abondance. Le problème, c'est qu'ils ne savent sans doute pas encore comment satisfaire toutes les conditions d'un tel rituel dans l'état actuel de leurs connaissances et de leur maîtrise énergétique. Dès lors, le rituel risque d'échouer à cause de ces manques et d'être pénible pour leur confiance en eux.

Je vous donne également un autre conseil : prenez le temps de bien découper votre rituel en étape et de vous appliquer sur chacune d'elle. J'en donne un exemple mon guide sur les rituels magiques. Ne brûlez pas les étapes, prenez votre temps, appliquez-vous. Cela vous permettra de ne penser qu'à une chose à la fois, de le faire avec 100% de votre concentration, avant de continuer le reste du rituel.

Beaucoup de débutants passent trop vite sur les préparatifs du rituel pour rentrer dans le dur, c'est une erreur, les préparatifs sont aussi importants que le rituel lui-même, car ils permettent de réunir les conditions requises pour que votre acte magique fonctionne !

Conclusion

A moins que vous ne réalisiez un rituel pour rentrer en contact avec une entité, concentrez-vous avant tout sur l'aspect opératif du rituel. Suivez votre plan : faites les choses avec le plus de volonté possible sans vous soucier de ressentir quelque chose de fort sur le moment. En partant avec cet état d'esprit, vous ne risquez pas de perdre vos moyens pendant le rituel en étant désarçonné par ces attentes peu utiles pour obtenir des résultats. Il est impensable d'arrêter un rituel en cours parce que vous avez l'impression de ne pas réussir à faire ce que vous voulez : c'est du gâchis. Allez jusqu'au bout ! Et tentez à tout prix de garder la même ferveur dans la pratique, pour pleinement profiter de cet instant génial dans votre pratique :)

Notez l'article


(7 vote(s))



S'abonner à ma newsletter

Vous pouvez vous inscrire à ma liste de diffusion d'e-mails pour recevoir une fois par mois des conseils ésotériques. Vous serez aussi notifié des sorties importantes de l'auteur : livre, guide à télécharger, etc.



En soumettant votre inscription, vous acceptez que l'adresse e-mail soit exploitée dans le cadre d'envoi d'emails ciblés, en pouvant vous désinscrire à tout moment. Vous reconnaissez aussi avoir lu notre politique de confidentialité.



Soutenir le blog

Ce blog vous offre gratuitement plus de 600 pages de contenu.

Si cet article vous a été utile, vous pouvez me faire un petit don, même de 1€, via PayPal ou Tipeee pour soutenir mon travail.

Merci à vous ❤ !

Derniers articles autour de ce sujet

Rechercher sur le blog

Le blog contient plus de 600 pages de contenu gratuit, je vous conseille de faire une recherche pour trouver d'autres articles.


Le livre du moment

Cliquez sur la couverture pour voir le livre sur Amazon ou ici pour lire ma critique sur le blog.