Mes plus grosses erreurs dans la pratique magique Mes plus grosses erreurs dans la pratique magique

Mes plus grosses erreurs dans la pratique magique

Ecrit par : Victor Grouchko

Vous êtes ici :

Je vous avais promis des articles plus personnels sur le blog, voici le premier. Je fais dans cet article une rétrospective sur les plus grosses erreurs que j'ai commise dans mon parcours ésotérique, jusque là. En espérant que cela vous aidera vous aussi à éviter certains éceuils.

Être trop naïf

Je suis de nature conciliante et d'un naturel fonceur. J'ai très vite appris qu'au contact de l'invisible et des entités, ce sont des traits qui peuvent facilement jouer des tours. Lorsque j'ai débuté l'étude de l'occultisme, je sortais de l'adolescence et comme tout adolescent : je me cherchais. Et j'étais souvent très impressionné par mes premiers contacts avec certaines entités. Comment ne pas être fasciné par une entité se présentant comme une puissante divinité respectée de tous ? Les entités que j'ai fréquenté en premier lieu était le tout-venant astral : beaucoup d'entités opportunistes, qui n'ont pas hésité à me dire ce que je voulais entendre à l'époque. Que j'étais exceptionnel, qu'elles me suivaient depuis ma naissance, que j'avais des dons vraiment hors normes et qu'elles allaient faire de moi quelqu'un de très puissant.

Que peut-on rêver de mieux lorsque votre objectif de vie est d'exister et d'être reconnu aux yeux de toute une communauté ? D'être admiré, d'être exceptionnel ? Eh bien... Comme dans toute belle promesse parfaite, il y a souvent quelque chose qui n'est pas marqué en lettres capitales dans la brochure publicitaire. Ce type d'entités servent l'égo roi, m'ont brossé dans le sens du poil, mais ne voulaient pas ma réussite : elles voulaient juste que je chute ou que je reste dans une boucle bercée d'illusions. Avec le recul, je comprends aujourd'hui que toutes les entités m'ayant promis monts et merveilles m'ont toujours abusé et que celles qui ont réellement voulu m'aider ne m'ont jamais rien donné sans un effort spécifique de ma part. Si vous voulez vraiment bénéficier d'une aide réelle et utile sur votre parcours, il va falloir travailler sur vous-même. Montrer que vous êtes digne de cette aide qu'on vous propose ou que vous demandez.

J'ai appris que rien n'est gratuit dans l'invisible. Que toute entité, même d'apparence purement bienveillante, a son intérêt. Un intérêt qui peut aller du simple profit sur votre dos à la collaboration fructueuse autour d'un objectif commun. J'ai ainsi déjà passé des arrangements avec des entités qui m'ont clairement porté préjudice : hantises, attaques occultes, sensibilisation à l'excès, problèmes de santé, déviances mentales et éthiques. Les pires ont joué sur les cordes sensibles : sexe, pouvoir, argent. Mais tout ce que j'ai touché d'elle était corrompu. J'ai eu la chance de croiser les bonnes personnes et des forces qui ont accepté de laver l'ardoise et de me laisser avancer en me tapant sur l'épaule : "On a tous le droit à une seconde chance".

Aujourd'hui je préfère considérer tout ce que je reçois de l'invisible avec un certain septicisme. Je prends le temps de prendre du recul, de réfléchir. Je note tout. Et je demande de moins en moins de choses, je préfère les faire moi-même. Je fais de mon mieux pour rien croire sur parole sans chercher par moi-même ces mêmes réponses. Et lorsque une entité s'énerve que je ne la crois pas tout de suite, je sais qu'elle n'a pas de bonnes intentions. Celles qui avaient réellement l'envie de me donner un coup de main ont livré le message dont j'avais besoin, sans attendre de ma part que je gobe tout cru leurs paroles.

Cette naïveté m'a aussi poussé à faire beaucoup trop confiance à d'autres praticiens, que je considérais ou considère comme des aînés mais qui sont avant tout des humains, avec leurs failles et leurs vices. Plus on acquière de "puissance", de savoir, plus il est tentant d'en abuser pour se sentir faire partie d'une élite et de dominer d'autres personnes débutantes ou vulnérables. Il ne faut pas oublier que ce que vous dit un praticien (moi y compris donc) est nourri de son expérience et de son vécu et que cela ne s'applique pas forcément à vous.

Vous comprenez mieux, pour ceux qui m'ont contacté personnellement, que j'accueille avec septicisme vos questionnements autour de certaines voyances ou conseils de médiums qui vous mettent sur un piedestal : "vous avez des dons exceptionnels", "vous êtes fait pour ci ou ça", "vous êtes une âme très ancienne et puissante". Rien n'est plus puissant que de se servir de l'égo pour atteindre une personne et la manipuler ensuite. Soyez donc bien conscients qu'une personne sage ne vous poussera jamais à croire que vous avez atteint le sommet de la montagne alors que vous êtes encore à ses pieds.

La quête de pouvoir et le manque d'humilité

Pour faire le lien avec la première partie, j'ai eu l'occasion de suivre le parcours de plusieurs personnes ayant choisi une voie ésotérique pariant sur la puissance personnelle. J'ai retrouvé ce schéma de développement spirituel chez certains praticiens des arts noirs, par exemple dans le satanisme et le luciférisme, voir chez certains dévôts de panthéons païens. J'ai malheureusement appris que certains ont mal fini : suicide, mort prématurée, troubles psychologiques graves. S'il y a bien une chose dont je suis certain, c'est que nous, humains, sommes des grains de sables face aux tempêtes que représentent certaines forces de l'autre côté du voile. J'ai moi-même cherché à acquérir plus de puissance, plus d'aura, au final j'ai surtout appris qu'on fini toujours par tomber sur nettement plus fort que soi et que hélas, ce genre de rencontre se solde par une grosse raclée en règle pour rappeler au petit humain prétentieux qu'il peut être balayé d'un simple coup de vent. C'est très formateur, mais si on peut l'éviter, c'est mieux ! Dans une majorité de voies favorisant l'égo, on finit par rentrer dans un cycle très bestial : soit vous dominez, soit on finira par vous dominer. Le risque de se brûler avec le feu est trop important pour oublier à quel point la vie est fragile et que tout cela n'est pas un jeu. Un esprit même fort peut être brisé avec aisance par le rituel de trop. Le sentiment de toute puissance nous fait souvent oublier les règles élémentaires de prudence. Nous avons tous nos limites. Et à vouloir toujours plus on ne peut que finir par oublier cette limite que notre inconscient nous dessine.

Est-ce que cela veut dire que je méprise tous ceux qui suivent des voies sombres en quête d'un surpassement spirituel et physique ? Non, je connais des praticiens dans ces voies pour lesquels j'éprouve du respect en sachant ce à quoi ils se confrontent et le sérieux avec lequel ils procèdent. Loin, très loin d'une simple malveillance visant à briser toute personne les vexant ou leur déplaisant. Mais ces personnes sont hélas très rares et la majorité de ceux qui cèdent aux rituels de vengeance, de domination, ou de jalousie finissent toujours dévorés eux-mêmes par les forces qu'ils emploient.

Je trouve le même cercle vicieux chez certains qui croient défendre une cause juste mais finissent pas s'emporter contre tous ceux qui n'adhèrent pas à leurs idées. Une amie a trouvé une très belle expression pour ce genre de personnes : les chevaliers blancs. Des croisés modernes qui à force de vouloir combattre un Mal qu'ils ont perçu finissent par le voir partout, chez tout le monde. Des tyrans de la "bienséance" ou des bourreaux de leur vision de la justice ou de la droiture. Quand on creuse un peu derrière en terme de présences spirituelles ou de forces qui les poussent à cette ferveur aveugle, on trouve souvent les mêmes forces malveillantes que dans certaines voies "sombres", avec cette fois un costume blanc.

Aujourd'hui j'estime beaucoup plus la quête du savoir et l'abnégation que celles qui visent à briller le temps d'un éclat avant de s'évanouir dans une explosion.

Les pactes et promesses non tenues

Par le passé, j'ai pu déjà "négocier" avec des forces en quête de réponses ou de soutiens dans certains domaines. J'ai fait beaucoup de promesses et nombreuses n'ont pas été tenues. J'ai appris à mes dépends que même un voeu solennel et anodin à mes yeux, dans un rituel un peu trop exaltant, ne tombe jamais dans l'oreille d'un sourd. Et que la probité est une valeur qui est trop importante pour la piétiner en s'imaginant que l'on peut se défaire de ses engagements au fil de notre évolution. Je sais qu'aujourd'hui, j'essaie toujours de tenir ma parole et d'apporter toujours quelque chose en signe de bonne foi avec les forces que je contacte. Pour établir autant que possible une relation équilibrée donnant-donnant. Sans surprises et petites lignes sur le contrat.

Je ne peux que vous conseiller de toujours être vigilant à ce sujet : ne promettez jamais rien que vous ne pouvez pas donner réellement. J'ai déjà utilisé mon sang ou d'autres objets précieux en offrande à certaines forces avec lesquelles aujourd'hui je ne veux plus travailler. Je le regrette. Soyez conscients que ce type de cadeaux n'est jamais anodin et peut avoir beaucoup de conséquences désagréables pour la suite de votre parcours.

Vouloir aider tout le monde

J'ai toujours aimé donner un coup de main dès que je le peux. Ce peut être une information ou une assistance pour des personnes en ayant besoin à un moment précis de leur vie. Mais j'ai appris que certaines personnes ne doivent pas être aidées dans certaines situations. Parfois, vouloir sauver quelqu'un d'une chute méritée ou nécessaire pour la pousser à progresser est hélas nécessaire. Avec le temps, j'ai préféré donner des billes pour que la personne puisse se sortir elle-même d'une situation qui la préoccupe, plutôt que de lui ouvrir moi-même la porte. Au final, ce qui aide le plus selon moi est de rendre les personnes indépendantes et plus confiantes en leurs propres capacités. C'est aussi pour cela que je refuse systématiquement toute demande de rituel pour une personne, même si je sens bien que cela pourrait la sortir d'une situation qui l'empêche d'avancer.

Se mêler des problèmes des autres trop personnellement

Avoir un certain savoir ésotérique peut aider à se sentir capable de défaire certaines situations qui nuisent à d'autres personnes. J'ai aidé par le passé certaines personnes avec des rituels ou des dégagements afin d'éloigner certaines forces nuisibles ou résoudre des problèmes. Hélas, j'ai aussi compris que malgré toute la bonne volonté d'une personne, on ne peut jamais savoir les réelles causes d'un problème. Parfois, on apprend que la personne qu'on veut aider n'est pas en réalité celle qui le mérite le plus, notamment lorsqu'il s'agit de conflits entre personnes.

Je me souviens d'une femme il y a deux ans m'ayant présenté son ex-copain comme une personne dangereuse, voulant lui nuire physiquement et demandant un rituel de protection. En cherchant un peu et en contactant cet ex-compagnon, en m'expliquant avec lui, j'ai découvert que cet homme avait en réalité fui cette femme obsessivement jalouse, médicalement prise en charge et maltraintante envers ses enfants, placés par la justice chez le père (preuves à l'appui). Celui-ci ayant regretté d'avoir été menaçant envers elle, mais plus pour éloigner cette personne de sa vie et de celle de ses enfants que par réelle volonté d'en découdre.

J'ai aussi aidé certaines personnes à se dégager de l'influence de certaines entités que je qualifierai de néfastes. Je me souviens d'un cas où je me suis vite aperçu que je n'étais pas du tout de taille à affronter ce à quoi la personne était confrontée. C'est quand j'ai rencontré physiquement la personne que j'ai senti la présence derrière elle, très forte et puissante, qui m'a gentillement glissé par clairaudience à l'oreille que si je tentais quoi que soit à son encontre, je serai le suivant sur la liste. J'ai aussi appris que cette personne avait tenté d'invoquer des choses plutôt sales, chose qu'elle m'a caché au premier abord. Au final, j'ai passé mon chemin. Et depuis cela, je ne me mêle pas des affaires occultes des autres, à moins que cela ne me touche personnellement, ou l'un de mes proches.

Les idées arrêtées

Je me suis fait beaucoup d'opinions sur certaines pratiques que je n'ai pas beaucoup pratiqué ou qui ne me conviennent pas du tout. Certaines voies que je jugeais ridicules ou inutilement dangereuses. Ou même culturellement très éloignées de mes attaches. Parfois à vouloir absoluement condamner ce qui ne nous convient pas, on ne peut pas voir en dehors de ses oeillères. C'est pourquoi je recommande volontiers de s'intéresser à d'autres voies que les siennes, à essayer de rencontrer des pratiquants ou des croyants pour essayer d'avoir différents points de vue. Il ne faut pas voir son parcours comme un exemple pour tout le monde, chacun ayant ses propres ambitions, envies, aisances ou caractères. Un peu d'ouverture d'esprit ne fais jamais de mal !

Le manque de protection dans la pratique

Je raconte souvent en live cette anecdote de mon premier rituel, du spiritisme, réalisé sans cercle, sans protection, au hasard, pour me prouver que le monde invisible ne relevait pas de mon imagination. J'ai eu la peur da ma vie : sensation de présence effrayante, sueur froide, impossibilité de bouger, cauchemars pendant plusieurs semaines. J'ai aussi fait quelques rituels sans réelle préparation ou précautions, en surestimant mes capacités. Cela m'a déjà valu de belles frayeurs, aujourd'hui je ne joue plus les imprudents. Il vaux mieux sortir couvert, même pour des choses que l'on estime largement à sa portée, ne serait-ce que pour éviter un parasitage pendant un rituel. Vous essayez d'appeler une entité et puis...ce n'est pas elle qui se présente, mais une autre, bien moins sympathique que celle que vous espériez. Et si vous n'avez rien prévu pour ce genre de cas, vous allez salement le regretter. Heureusement, je n'ai été que rarement confronté à ce genre de situations, mais je me souviens de m'être fait une opinion très naïve de certaines divinités, en m'imaginant qu'elles ne pouvaient être que douces et gentilles...en sous-estimant que leurs énergies étaient tout le contraire, malgré l'absence de mauvaise volonté de la divinité en question. Si les choses se sont bien passées, j'ai salement ramassé au niveau physique et émotionnel pendant parfois des semaines durant après le rituel. Il faut donc toujours faire attention à ce que l'on fait, notamment pendant les rituels. Une divinité vue populairement comme douce et aimante, peut avoir un tout autre visage que vous découvrirez malgré vous lorsque vous vous confronterez à elle. Prudence donc !

Notez l'article


(59 vote(s))


Victor Grouchko

L'auteur : Victor Grouchko

Je suis occultiste et blogueur, passionné par l'ésotérisme depuis plus de 10 ans. Je travaille essentiellement avec l'astrologie magique, la cartomancie et les pratiques liées à la Golden Dawn.

Suivre mon travail sur Facebook


S'abonner à ma newsletter

Vous pouvez vous inscrire à ma liste de diffusion d'e-mails pour recevoir une fois par mois des conseils ésotériques. Vous serez aussi notifié des sorties importantes de l'auteur : livre, guide à télécharger, etc.



En soumettant votre inscription, vous acceptez que l'adresse e-mail soit exploitée dans le cadre d'envoi d'emails ciblés, en pouvant vous désinscrire à tout moment. Vous reconnaissez aussi avoir lu notre politique de confidentialité.



Soutenir le blog

Ce blog vous offre gratuitement plus de 600 pages de contenu.

Si cet article vous a été utile, vous pouvez me faire un petit don, même de 1€, via PayPal ou Tipeee pour soutenir mon travail.

Merci à vous ❤ !

Le livre du moment

Cliquez sur la couverture pour voir le livre sur Amazon ou ici pour lire ma critique sur le blog.

Rechercher sur le blog

Le blog contient plus de 600 pages de contenu gratuit, je vous conseille de faire une recherche pour trouver d'autres articles.