Peut-on être médium sans le savoir ? Peut-on être médium sans le savoir ?

Peut-on être médium sans le savoir ?

Ecrit par : Victor Grouchko

Vous êtes ici :

Quand je parle de mes pratiques ou de ma médiumnité à certaines personnes, beaucoup se disent "Tu as de la chance ! Moi je ne suis pas médium". Pourtant, être médium, ça se découvre, ça s'apprend et surtout ça se travaille. Beaucoup ignorent qu'ils ont des capacités ou des dons médiumniques. Il est donc possible d'être médium sans le savoir, encore faut-il que ses capacités latentes se développent.

Qu'est-ce qu'un médium ?

On entend partout ce terme, pourtant peu donnent une définition précise. Il faut dire que le terme est très marketing aujourd'hui, car "être médium" est plus vu aujourd'hui comme un métier qu'un état.

Un médium c'est tout simplement une personne capable de percevoir, comprendre ou interagir avec des phénomènes communément invisibles aux 5 sens physiques (ouïe, odorat, goût, toucher, vue).

Traditionnellement, on dit qu'un médium sent ou parle avec les esprits, les défunts (spiritisme), ou des entités invisibles. Mais c'est très réducteur : c'est surtout une sensibilité avec les énergies, dont certaines, dont la forme peut varier, est apte à communiquer avec notre plan d'existence par différents sens.

Être médium sans le savoir

Les sens médiumniques (ou subtils)

Les sens médiumniques (ou subtils) sont des extensions de nos sens physiques (les 5 sens), qui permettent de sentir des vibrations ou des stimulis dans un spectre plus large que ce qui est communément admis scientifiquement.

Les animaux disposent de sens beaucoup plus aiguisés que les nôtres : les chats et les chiens sont tout à fait capables de percevoir une entité qui passe devant eux, par exemple. N'avez-vous jamais fait attention à la manière dont votre chat peut fixer attentivement un coin d'une pièce pendant une longue minute, alors que vous ne voyez rien ? Ou encore l'entendre souffler dans le vide ? Sans exclure qu'il puisse y avoir un insecte qui l'intrigue, il s'agit parfois de bien autre chose. Ils percoivent simplement une gamme de spectre beaucoup plus importante que nous, tant sur l'audition que la vision.

On ne perçoit pas que des énergies, il est aussi possible de lire les lignes de temps. C'est à dire "voir", prédire ou deviner les futurs possibles ou le passé. C'est comme si l'on ajoutait une 4ème dimension spatiale.

Parmi les principaux sens médiumniques que l'humain peut développer, j'ai retenu les suivants :

  • La clairvoyance : percevoir des objets, des énergies ou des évènements.
  • La clairaudience : entendre les énergies ou les entités.
  • Le télétouché : ressentir ou éprouver par le touché des énergies (ou être souvent porteur de marques, griffures ou bleus sans raison conventionnelle).
  • La télépathie : lire sur le plan mental, percevoir des mots ou des concepts dans l'esprit des autres. Par extension, la capacité à parler par la pensée.
  • L'odorat astral : sentir des odeurs inexpliquées qui existent sur les plans subtils.
  • L'empathie : ressentir les émotions d'autrui.

Les dons de médium

Certains dons ou capacités sont des dérivés ou des combinaisons des sens subtils ci-dessus :

  • La voyance : percevoir des informations à travers le temps et l'espace (présent, passé et futurs possibles).
  • Le magnétisme : manipuler ou insuffler des énergies chez une autre personne, généralement dans l'optique de la soigner.
  • La sourcellerie : détecter des sources d'eau souterraines.
  • La perception des auras : des sortes de volutes ou extensions de couleurs autour d'une personne pouvant traduire son état émotionnel, physique ou mental.
  • La télékinésie : faire déplacer des objets par la pensée.
  • L'écriture intuitive : utiliser l'écriture comme un support de communication ou "écrire à 4 mains" avec une entité.
  • La psychométrie : ce qu'on appelle la mémoire des murs, apprécier la charge énergétique d'un objet ou d'un lieu.

Il y en a beaucoup d'autres.

Communiquer avec les morts ?

On dit souvent qu'un médium sait parler avec les morts. La réalité, c'est que peu de médiums ont vraiment la capacité de le faire de manière régulière en sachant se protéger magiquement, car cette pratique est risquée. Si les défunts font partie des entités que l'on peut être amenés à cotôyer, ce ne sont pas celles avec lesquelles il est aisé de travailler sa médiumnité. Beaucoup de petites entités - ou des larves - n'hésitent pas à se faire passer pour vos proches décédés pour profiter de votre naïveté. C'est ce qu'il se passe régulièrement lorsqu'on s'essaie à la pratique de la planche oui-ja qui dérape souvent.

Comment savoir si l'on a du magnétisme ?

Le magnétisme fait partie des capacités les plus valorisées aujourd'hui, notamment pour soulager les douleurs ou soigner certaines pathologies. Tout le monde peut faire du magnétisme, mais encore une fois, pas avec la même intensité et la même régularité. Devenir magnétiseur n'est pas offert à tous : il faut beaucoup travailler la capacité, son ancrage, sa maîtrise des énergies. Car un magnétiseur qui ne sait pas s'y prendre peut prendre sur lui le mal qui frappe quelqu'un qu'il tente de soigner.

Pour savoir si vous avez un magnétisme assez fort, vous pouvez faire deux exercices :

  • Joignez vos mains puis essayez de lentement de les décoler en fixant le vide entre vos mains. Si vous vous concentrez bien vous devez sentir un fluide de chaleur.
  • Prenez deux fruits, puis essayez de magnétiser l'un en vous concentrant dessus. Suivez votre instinct, essayez de ressentir la chaleur de vos mains, visualisez des choses positives. Faites cet exercice plusieurs jours de suite au moins 5 minutes. Normalement, le fruit magnétisé devrait pourrir beaucoup moins vite, voir même finir par se "momifier" sans pourrir.

Alors, est-ce que j'ai l'un de ces dons ?

La question n'est pas de les avoir ou non. Car tout humain, sauf handicap, peut voir, sentir, toucher, entendre et goûter par exemple. Mais certains ont un odorat particulièrement fin, d'autres une vue très perçante, un palet très développé et ainsi de suite. On peut dire que l'on possède un don lorsque notre accuité est supérieure à la moyenne. Ce que les gens appelent "médium" est une personne qui a une capacité de perception de l'invisible anormalement élevée pour un humain. C'est triste, mais la Nature est généreuse avec certains et pas d'autres, mais je suis persuadé que nous avons tous des profils différents, avec des capacités majeures, d'autres mineures et d'autres anecdotiques.

Nous sommes tous médiums en réalité, mais beaucoup l'ignorons. La question d'être médium sans le savoir se pose, mais il faut aller au-delà.

Le titre de "médium" socialement donné dans certains contextes, ne doit pas nous éloigner de ce constat : nous sommes tous doués d'empathie (sauf pathologie rare comme la psychopathie), nous avons tous des intutions et tous avons eu des sensations irrationnelles.

Alors, plutôt que de vous demander si vous avez un don, demandez-vous plutôt sur quelle échelle vous situez-vous dans sa manifestation ? Et comment pouvez-vous travailler cette capacité pour obtenir de meilleurs résultats ?

J'ai fait un article sur les premiers signes et symptômes de la médumnité. Avec dedans des traits communs utiles pour savoir si vous êtes médium. Il est notamment question des traumatismes, qui sont souvent à l'origine de l'apparition de la médiumnité consciente chez de nombreuses personnes (à la suite d'un accident, d'un deuil très éprouvant, etc.).

La médiumnité, ça se travaille

Tous les sens et capacités que j'ai cité précedemment sont comme des muscles : faire de l'exercice avec vous permet de développer leur précision et leur endurance. Toutefois, travailler ses capacités de médium peut être très décourageant. Difficile déjà de savoir si ce que l'on perçoit est ou non le fruit de notre imagination. Parfois on "veux voir" plus que l'on ne voit vraiment.

Différents exercices permettent de découvrir et améliorer votre maîtrise de vos capacités : j'en parle dans mon article sur comment développer sa médiumnité.

L'important est de conserver un bon ancrage dans le réel et de faire preuve d'esprit critique. Il ne faut jamais exclure des raisons purement rationnelles sur les stimulis que l'on reçoit. Un débutant sera plus enclin à voir de la magie ou des entités partout, alors qu'un médium expérimenté au final sera conscient de percevoir peu de choses au quotidien, mais sera assez certain de son interprétation d'un phénomène se déroulant dans l'invisible quand il y sera confronté.

Si vous êtes intéressé(e) par toutes ces questions, je vous conseille de lire les articles que j'ai lié dans cette page, ainsi que les articles suggérés ci-dessous.

Je vous recommande le livre d'Hagel sur la médiumnité, qui est un très bon point de départ pour votre apprentissage :

Crédit images : Blind date by ValentinaKallias et Blind42 by sd-stock

Notez l'article


(67 vote(s))


Ces articles sont 100% gratuits. Si vous avez un bloqueur de pub et que cet article vous a été utile, vous pouvez me faire un petit don, même de 1€, via PayPal ou Tipeee pour soutenir mon travail.

Merci à vous ❤ !


Derniers articles autour de ce sujet