Menu
Ophis Phosphoros
Menu

Auteur :
Note moyenne : 4/5 (9 avis)

Dans l'imagerie populaire, un mage ou un sorcier a forcément un grimoire, un journal magique, parfois appelé livre des ombres, surtout avec l'essor de la Wicca et de la série Charmed. Il est vrai que beaucoup de praticiens ont un ou plusieurs livres dédiés à la pratique magique, spirituelle ou introspective. Toutefois, derrière ce fantasme pour ces mystérieux volumes aux couvertures de cuir stylisées se cachent une vérité moins romantique lorsqu'elle se confronte à la réalité de la pratique magique. Dans cet article, je vais vous parler de mon expérience et vous donner quelques conseils autour de vos supports écrits en magie.

Acheter du beau ou du pratique ?

Je vois beaucoup de débutants désirer acheter des superbes créations artisanales avec couverture cuir, parchemin végétal, ou de très beaux supports en papeterie, tout aussi décorés. Au début, il y a un certain émerveillement à tenir un si bel objet dans ses mains, de se dire qu'il va être complété avec une certaine dévotion, mais…vient la dure réalité de la pratique.

Car passé l'extase de l'achat et de la contemplation, vient souvent le temps de la prise de poussière dans une bibliothèque et le déclassement de ce magnifique cahier haut de gamme, complété deux fois par an lorsque l'inspiration viendra. Un petit dessin, un rituel qui nous as plu, mais rarement un tel ouvrage aura l'honneur de voir votre plume. Je ne blâme personne, cela a été mon cas !

Certaines personnes aimant le dessin se plairont toutefois à chouchouter ce bel objet et le décorer richement. Mais nous sommes loin d'être tous habiles avec un feutre ou un pinceau. Et nous n'avons pas tous une patience qui pourrait chatouiller la cheville d'un moine copiste du Moyen-Âge. Bien sûr, c'est fantastique de voir la créativité de certains, parfois montrée de manière trop ostentatoire à mon goût sur Instagram et YouTube dans des vidéos "witchy".

Si vous avez la chance d'être un(e) artiste compétent(e), l'achat d'un véritable grimoire est une opportunité de mêler plaisir créatif et magie. Mais soyez honnête avec vous-même : avez-vous vraiment vocation à rendre honneur à un tel support ?

Car souvent la réalité rattrape le fantasme : écrire droit, de manière élégante, avec la même hauteur de ligne, ça prend du temps. BEAUCOUP de temps et BEAUCOUP d'énergie. Un tel support mérite bien sûr de l'attention : vous en aurez peut-être pendant quelques mois, mais un jour viendra le drame. Un rituel long et fatigant, une nuit trop courte, trop de choses à écrire et patatra : vous souillerez votre précieux grimoire d'une écriture frénétique peu élégante.

Et à partir de cet instant, vous aurez du mal à vous remettre à faire du "joli" en découvrant avec horreur cette honteuse rature entre deux beaux chapitres manuscrits.

Je crois qu'acheter un trop beau support n'est pas vous rendre service si vous débutez. En effet, vous pourrez avoir peur d'écrire, de mal écrire, de raturer, d'écrire trop vite. Et cette exigence que vous vous imposerez sera aussi un frein à l'écriture libre, le respect de ce fluide qui vous traverse alors que l'inspiration viendra.

Il est bien sûr plaisant de pouvoir ouvrir un journal magique ou un livre des ombres devenu une oeuvre d'art, mais je crois qu'il est préférable d'en faire un livre consacré qui ne sera pas le premier support de votre écriture. Je pense qu'il est plus judicieux d'avoir un cahier simple où vous aurez plaisir à écrire vite et mal dans le feu de l'action, puis de recopier ensuite vos écrits sur votre joli grimoire, si le coeur vous en dit. Mais, prenez conscience que c'est du temps ! En aurez-vous vraiment le courage ?

Mon conseil est donc de commencer par vous acheter un ou plusieurs cahiers de bonne qualité sans vendre votre rein. N'oubliez pas que de toute manière, vos écrits devront rester secrets et que de fait, vous devez avant tout satisfaire vos yeux : ont-ils vraiment besoin d'un grimoire cuir à 400€ ou même à 90€ ?

Dernière précision : je vous conseille d'acheter un stylo uniquement dédié à l'écriture dans ces supports. J'utilise personnellement un stylo plume Plumix dont je suis tombé amoureux pendant mes études. Pas cher et avec un plaisir d'écriture maximal selon moi !

Cahier ou classeur ?

Allez, finissons d'achever au sol la belle image romantique du grimoire familial des séries américaines. Le choix d'un cahier (ou d'un grimoire relié) semble assez évident au premier abord. Le classeur sera trop cheap, vous rappelant peut-être avec une certaine angoisse vos années lycée ou vos études supérieures.

Mais encore une fois, penser pratique est important. À titre personnel, j'écris assez souvent dans mes supports et je me rends compte à quel point cela m'angoisse de clore un chapitre avant d'en commencer un nouveau. Car je sais que je serai amené un jour à compléter l'existant.

Doit-on alors laisser plusieurs pages blanches à la suite pour prévoir le coup ? Mais cela sera-t-il suffisant le jour J ? Rien de bien sûr ! Et hop, encore une bonne raison de laisser son grimoire disparaître entre deux autres livres oubliés.

Je suis donc un grand amateur des classeurs et intercalaires, notamment lorsqu'il s'agit de mettre des synthèses sur certains sujets par écrit. Vous pouvez librement organiser votre "grimoire" en ajoutant des feuilles intermédiaires si l'envie vous prend, sans devoir faire de compromis avec la suite de vos écrits.

Ce n'est pas très glamour en apparence, mais oubliez vos classeurs scolaires, il existe de magnifiques classeurs avec une belle couverture en cuir par exemple :

Livre des ombres en cuir (classeur)

Grimoire en cuir (classeur)

Pour le journal magique, au sens le "journal intime" du mage, un cahier suffit très bien à mon sens.

Un ou plusieurs grimoires ?

Après avoir commencé avec un seul livre des ombres, j'ai fini par prendre trois supports différents.

  • Mon journal magique : où je note mes réflexions, le compte rendu de mes expériences, mes rêves, les sceaux des entités avec lesquelles je travaille. Il pourrait figurer dans un film d'horreur tant l'écriture est peu flatteuse. Mais peu importe, car il est plus là pour "me vider la tête" et je le relis rarement. Et à défaut d'avoir pris l'option dessin à la naissance, j'ai pris l'option décodage de pattes de mouches.

  • Mon grimoire de connaissances : sous la forme d'un classeur, je recopie ce que j'apprends sous la forme de fiches synthèses sur feuilles simples ou doubles que je classe grâce à des intercalaires. C'est pratique et l'écriture y est plus soignée.

  • Mon grimoire pratique : un cahier de petite taille qui se fait oublier sur mon autel. Il contient ce dont j'ai besoin pendant ma pratique magique : mes prières (perso ou recopiées), mes formules, mes recettes d'encens, les noms divins, etc. C'est le livre que j'attrape quand j'ai besoin de pratiquer "en urgence".

Le fait de ne faire qu'un seul support finit par donner naissance à un énorme bordel de sujets qui s'entremêlent. On passe de la méthodologie pour faire de l'eau bénite à un compte-rendu de voyance, à des pensées libres et enfin à une préparation de rituel. Il faut être fou ou courageux pour vouloir relire ça après !

Doit-on consacrer / purifier son livre des ombres ?

Sachant que je ne considère pas ces supports comme des outils rituels, à titre personnel je n'en vois pas l'intérêt. Maintenant si cela a un intérêt pour vous, pourquoi pas. Une consécration à Mercure, planète de l'intellect et de l'éloquence, ou à Vénus, planète de la beauté et de l'art peuvent être de bon ton.

Conclusion

N'achetez pas trop vite un grimoire cher et attendez de voir comment vous allez remplir votre premier support d'écriture. Vous économiserez de l'argent bien plus utile ailleurs, pour l'achat d'un athamé, de bougies, d'encens de qualité ou de bougeoirs.

N'oubliez pas que tous ces grimoires ou livres des ombres, comme vous préférez, sont confidentiels. Ne sous-estimez pas la curiosité des invités ou des amis.

Le plus important est de trouver le bon équilibre entre plaisir d'écrire et facilité d'écrire. Trouvez un beau cahier avec une couverture sympa ou un beau classeur, appliquez-vous un minimum, mais ne vous infligez pas des heures de perfectionnisme manuscrit, car à moins que ce soit une passion, vous ne tiendrez pas longtemps ! Personnellement je préfère multiplier les expériences plutôt que multiplier les pages écrites…

N'hésitez pas à partager dans les commentaires des astuces ou vos petites habitudes concernant votre grimoire ;)

Noter l'article


(9 vote(s))
Recevoir des conseils par e-mail
J'envoie à mes 965 abonnés des astuces et informations utiles sur l'ésotérisme.
Vous souhaitez soutenir mon travail ?
Cet article est gratuit, comme 99% du contenu sur le blog. Si cet article vous a aidé, vous pouvez me faire un don via PayPal. Merci !

Livres conseillés sur ce sujet

Cliquez sur les couvertures pour voir les avis et le résumé.

Voir tous les livres recommandés

Commentaires

Cet article n'a pas de commentaire, vous pouvez en écrire un ci-dessous.

Poster un commentaire

Vos questions sur l'article et vos témoignages sont les bienvenus. Mais pour des demandes d'aide, merci d'utiliser mon annuaire pour faire appel à un médium professionnel de confiance.