Les guides spirituels Les guides spirituels

Les guides spirituels

Ecrit par : Victor Grouchko

Vous êtes ici :

Un guide spirituel serait une force consciente active sur les plans visibles (une personne) ou invisibles (une entité, un esprit, un défunt) ayant choisi d'aider une autre personne dans son développement spirituel. C'est un sujet très présent dans l'ésotérisme, auquel j'aimerai apporter une lumière plus critique dans cet article.

Que peut-être un guide spirituel ?

La notion de guide spirituel n'est pas clairement définie et la tendance à voir des entités partout dans les courants spirituels de notre siècle n'aide vraiment pas à y voir clair.

Dans les courants modernes, elle pourrait autant désigner une personne ayant une influence spirituelle sur nous à une période de vie, ou comme on peut le lire sur internet ou dans des livres ésotériques modernes une entité invisible qui protégerait, guiderait, éveillerait le développement spirituel d'un médium par exemple. Pour les croyants, le guide spirituel peut être Dieu, une divinité ou l'un de ses subalternes.

Dans les courants plus anciens, dans la mythologie ou les récits rapportés, la notion de guide spirituel est plus nuancée, évoquée comme la Divine Providence, l'action (invisible) de Dieu ou des dieux, parfois de créatures surnaturelles, sans forcément toujours la réduire à une forme d'entité personnifiée, ni lui donner un rôle aussi central qu'on lui prête aujourd'hui.

Dans le champ des possibles, un guide spirituel pourrait donc être soit une entité, une divinité, un défunt (un parent ou un ancêtre par exemple). Dans les faits, il est relativement difficile de percevoir vraiment ce qu'un guide qui nous accompagnerait serait, car on oublie à mes yeux un acteur important : Soi.

Je mets une majuscule à Soi car je parle ici de notre Être en tant que conscience et inconscience. Nous sommes également constitués de corps énergétiques reliés à des plans subtils plus élevés capables de nous influencer. Nous avons tendance à sous-estimer grandement ce que notre inconscient, notre instinct, nos aspirations en tant qu'êtres humains, peuvent nous pousser à faire pour progresser. Car ces courants intérieurs ont plus facilement conscience de ce qui nous manque, de nos aspirations profondes et travaillent à nous changer sans forcément nous en rendre compte. L'inconscient parle souvent plus clairement et courageusement que notre conscient sous l'assaut constant de nos questionnements quotidiens ou de la pression sociale.

Un exemple pourrait être l'influence des rêves, des ruminations mentales, des projections mentales (imaginer un futur possible par exemple), des remises en questions. Nos anciens avaient - je pense - conscience que beaucoup de choses venaient de l'esprit, car les mythologies, les créatures surnaturelles dans les récits des héros, ne pourraient-elles pas être des personnifications des ambitions et pulsions humaines, que l'on tentent de dompter (des envies, passions, addictions) ou recherchent (la vertu, la gloire, la félicité) ?

Revenons dans le concret : notre premier guide n'est autre que nous-mêmes. Il n'y a pas besoin qu'une entité surnaturelle agisse sur nous pour nous rendre compte qu'une situation que nous vivons n'est pas saine pour nous, contraire à nos aspirations profondes. Certains perçoivent comme une main invisible qui les sortirait d'une situation de dépendance affective, de l'obsession pour la possession matérielle, de la drogue, d'une sexualité malsaine. Qui les pousse à évoluer. Mais n'est-ce pas notre simple prise de conscience intérieure, notre acceptation des problèmes, qui permettent des changements salutaires pour transformer nos vies ?

Guide spirituel et égo mal placé

S'il y a bien un terme qui a tendance à m'agacer, c'est celui "d'ange gardien". Pour beaucoup (trop) de personnes dans le milieu ésotérique, chaque Être aurait un guide spirituel (souvent étiqueté "ange") qui veillerait sur lui, de sa naissance à sa mort. Comme une sorte de privilège dû à toute l'humanité, sans distinction. Ou alors, une poignée d'humains, mais généralement des élites catégorisés ainsi en se fiant à leurs propres convictions et idéaux humains (qu'ils ont en grande partie forcément)...ce qui n'est guère mieux...

Que ce soit vrai ou faux, n'y a t-il pas quelque chose de plus prétentieux que de s'estimer tellement important qu'une entité nous serve d'éducateur spécialisé pour tous nos petits bobos et questionnements du quotidien ? C'est une pensée très rassurante, une tentative d'exorcisme de notre peur d'être seul, dans notre vie quotidienne comme spirituelle. Mais à mon avis, aussi une pensée dangereuse et malsaine, car elle pousse notre sentiment d'être plus importants que nous les sommes. Et gonfler sacrément notre égo, tout en nous poussant à éviter l'effort par nos propres moyens. Et combien de fois ai-je lu de personnes se vantant d'avoir un "super guide", presque exhibé comme un trophée...

A ces gens-là, j'ai envie de dire : n'avez-vous donc aussi peu de respect pour cette entité - réelle ou imaginaire - que vous ne ressentiez aucune humilité à son égard ?

On peut aussi se poser la question de la nature et de la "puissance" du guide. Si être guidé par un parent proche défunt, une entité opportuniste, une divinité, un Saint avec lequel on s'investit dans une relation saine me semble de l'ordre du possible, être guidé par l'Archange Raphaël me semble...de l'ordre du miracle.

Comme vous le savez déjà, je me gausse de ceux prétendant canaliser des messages de telles entités (ex : channeling) sans aucune réelle connaissance occulte, inconscients des efforts et du travail sur soi exigés pour obtenir des communications (très difficiles) avec de tels êtres. Avec un peu de pratique sérieuse, vous verrez à quel point il est difficile d'éviter les entités trompeuses qui se font passer pour d'autres. Un vrai problème que beaucoup trop ignorent totalement ou sous-estiment. Et les poussent à considérer certaines entités basses et sournoises pour de grandes autres.

Je suis donc d'autant plus railleur quand certains se prétendent être suivis par de telles forces (comme les Archanges). Alors qu'ils sont tellement éloignés des modèles attendus en matière d'aspiration à la piété, à l'abnégation et à l'humilité, comme l'ont pu t'être certains Saints, des dévots ayant tout abandonné pour servir le Seigneur ou des martyrs ayant donné leur vie pour leur Foi. Quelle vanité !

Je serai plus nuancé pour certaines divinités païennes, plus proche des humains et des plans physiques. Mais n'oubliez pas qu'une Gaïa, une Hécate, qu'une Hel, qu'un Dionysos, qu'un Odin ou qu'un Anubis sont des divinités à un niveau d'existence, de puissance, de sagesse et de capacité d'action incomparables avec le vôtre. Les considérer comme à votre service peut très mal finir (pour vous). Si je vous conseille de ne jamais devenir un larbin de ces forces, de vous oublier, de mettre en danger votre intégrité, vous ne devez jamais oublier non plus à qui vous vous adressez. Faites preuve de respect, tant sur la forme, que sur le fond, en ne les considérant pas comme acquis à votre cause, ou comme les seuls acteurs de votre évolution.

Les guides ne sont pas à votre service

Dans notre vie, nous avons tous rencontré des personnes inspirantes, bienveillantes (ou non), qui nous ont prodigué des conseils, ou fait réfléchir sur une situation à laquelle on est confronté. Une aide, une main tendue, au bon moment. Ces personnes peuvent sortir aussi vite de notre vie qu'elles y sont rentrées. Il peut s'agir d'une rencontre fugace lors d'une soirée, d'un compagnon de voyage de quelques jours ou semaines, ou bien d'une amitié de plusieurs années.

Je crois que pour les entités et l'invisible en général, cela fonctionne de la même manière. Nous pouvons obtenir un coup de main, un accompagnement, une confrontation ponctuellement ou sur une période. Rien ne garantit que cela soit pour toujours. Les entités qui nous aident vraiment (on ne parlera pas tout de suite des entités opportunistes), le font parce qu'elles le peuvent, parce qu'elles le veulent, car vous êtes en affinité avec leurs propres desseins, objectifs et résonnance énergétique. Si vous vous intéressez à la magie nordique, vous pourrez être plus facilement en relation avec une entité de cette sphère qui pourra vous donner un coup de pouce. Et si par la suite, vous choisissez une autre voie, cette même entité pourra choisir de vous quitter.

C'est une aide volontaire de leur part. Chaque entité, même les plus grosses, dispose de leur propre conscience, de leurs propres objectifs. Ils ne vous seront jamais acquis, vous ne serez jamais leur maître ou leur patron. Il ne faut ainsi pas trop se reposer sur eux, accepter leur aide si on le souhaite et comprendre que vous serez l'unique acteur de ce que vous en ferez.

Les guides protecteurs

Le guide spirituel est souvent considéré comme un protecteur. D'expérience et pour avoir croisé les témoignages de personnes sérieuses sur le sujet, ce n'est pas forcément le cas. Les combats que vous aurez à mener dans votre vie sont les vôtres avant tout. Le guide spirituel est là pour guider, nous aider à trouver notre voie, une direction, à nous ouvrir les yeux, à progresser, par nos propres moyens. Les appeler à la moindre attaque occulte, ou au moindre problème, comme s'il était un garde du corps, surtout s'il vous n'a jamais préciser de le faire n'est pas raisonnable. Premier conseil donc, je vous recommande de demander à cette entité qui vous aide à un instant donné de votre vie, qu'est-ce que vous pouvez attendre d'elle, afin de connaître les limites.

Je vois beaucoup de praticiens se cacher derrière la protection d'une divinité patronne, derrière Dieu ou d'autres entités. Ils comptent sur leur divinité pour descendre les aider si besoin, en considérant leur protection comme acquise, permanente et automatique. Bien évidemment, vous pouvez demander la protection d'une force avec laquelle vous travaillez si elle vous y autorise, utiliser les énergies qui lui sont associées. Mais vous devez absolument être capable de vous protéger par vos propres moyens, sans attendre que l'aide ne tombe du ciel par l'intermédiaire d'un tiers. De la même manière qu'à l'âge de 30 ans, il est inconvenant de vous cacher dans les jupons de votre mère au moindre problème...

Cela passe par des connaissances de techniques de protection en accord avec vos goûts et traditions magiques (savoir tracer un cercle magique, faire une croix kabbalistique pour se centrer, savoir dégager une entité avec un athamé ou par un mantra, développer sa volonté, savoir quels psaumes réciter, etc.). Que vous ne pensiez pas forcément à vous protéger régulièrement n'excuse pas le manque de connaissances occultes par flemmardise et facilité.

Faux guides et intérêts des entités

Les guides sont de natures différentes, nous l'avons vu. Il y a possiblement des entités très élevées, moins élevées, avec aussi des entités opportunistes. Comme je l'ai expliqué, une entité ayant choisi de vous guider le fait parce qu'elle le veut bien. Elle le fera parce qu'à un moment de votre parcours spirituel, vous êtes ou pouvez être en accord avec ses propres intérêts, ses propres énergies. L'intérêt de certaines entités pour vous peut être très noble, équilibré et sain (désir commun d'aller vers le divin, d'acquérir une vertu, de défendre une même cause qui leur est chère, etc.). D'autres entités pourront par contre vous manipuler, vous tromper, parce qu'elles veulent que vous les aidiez à manifester leurs propres énergies, ou par simple envie de vous avoir sous leur joug.

Il ne faut donc pas être trop naïf, croire que toutes les entités que vous considérez comme des guides cherchent toujours à vous aider toujours dans le bon sens. C'est pourquoi le travail sur soi (introspection) et la conservation de son intégrité personnelle (être droit dans ses bottes, en accord avec ses valeurs), sont indispensables.

De manière générale, les entités les plus évoluées et bienfaisantes à votre égard ne seront jamais vexées que vous preniez des précautions pour déterminer leur nature, vérifier qu'elles sont bien ce qu'elles prétendent être.

Parmi les traits les plus courants d'une mauvaise entité :

  • Elle vous pousse à vous sentir comme un(e) "élu(e)" ou un être exceptionnel.
  • Elle glorifie vos actions, votre égo.
  • Elle vous dit ce que vous souhaitez en réalité entendre, pas ce qui pourrait vous effrayer ou vous pousser à la remise en question.
  • Elle se présente souvent sous la forme d'une entité très bienveillante, entourée de lumière, trop "spectaculaire".
  • Elle se contredit souvent, son discours n'est pas lisse dans le temps.
  • Si c'est une entité prétendument importante ou élevée, elle s'autorisera à parler en mal ou remettre en cause un supérieur hiérarchique (par exemple Dieu, un archange ou une autre entité dont elle dépend).

Fiez-vous à votre instinct et soyez toujours prudent, notez bien tout ce qu'elle vous dit pour toujours pouvoir juger de la crédibilité et la constance de son discours dans le temps.

Comment contacter son guide ?

C'est une question qui revient souvent.

La première chose à faire est de déterminer pourquoi vous voulez le contacter. Cette question est très importante, car vous devez déjà vous demander si l'objet de votre inquiétude ou votre quête justifie que vous appeliez cette entité ou ce défunt. Si votre question est trop légère, pas très sérieuse ou si vous avez déjà la réponse, il y a de fortes chance que l'entité n'y réponde pas. Demander un conseil pour y voir plus clair dans une situation peut justifier que vous fassiez un rituel, par contre, si c'est pour juste obtenir une information que vous pouvez obtenir par vous-même avec un peu d'effort, je vous conseille de vous abstenir.

La seconde chose à faire est d'accepter que ce soit plus souvent cette entité qui viendra vers vous, quand elle le jugera opportun, que l'inverse. Encore une fois, elle n'est pas là pour être votre amie, refaire le monde avec vous autour d'une bière, elle vous donnera une information ou vous donnera un coup de main quand elle l'estimera nécessaire.

Sur la manière de procéder, personnellement je fais soit un tirage de cartes (voyance) en ritualisant la cérémonie, soit un rituel d'invocation classique, comme avec une autre entité avec laquelle je voudrais communiquer. Dans tous les cas, je suis le triptyque de base de tout rituel : bannissement des énergies pour travailler dans un espace propre, cercle magique + protection et enfin renvoi des énergies à la clôture du rituel. Je vous conseille d'être rigoureux, car cela diminuera les risques de vous retrouver face à une entité parasite qui se fera passer pour votre guide. Pendant votre rituel, exprimez clairement votre demande, plus ce sera concis, précis, plus vous pourrez espérer une réponse pertinente et clairement identifiable.

Pour ce qui est de la réponse, il faut faire preuve de patience, car celle-ci ne viendra pas forcément au cours du rituel. Il pourra vous répondre par l'intermédiaire d'un rêve, d'une suite de signes dans votre quotidien, à l'occasion d'un autre travail énergétique ou encore lors de votre prochaine méditation.

Comme toujours, je vous invite à faire preuve de mesure et de recul sur ce que vous capterez ainsi. Ne croyez pas tout ce que l'on vous dit. Le port du carnet+stylo sur vous pendant cette période est essentiel pour retranscrire le message perçu et éviter que votre esprit n'altère son intégrité en tentant de s'en souvenir plus tard.

Précisons aussi que la guidance peut être spontanée (l'entité manifeste son intérêt pour vous), ou bien peut se faire dans le cadre d'un pacte avec une entité, ou un travail commun (l'aide est donc ici demandée et le "prix" souvent clair).

Conclusion

Cet article ne plaira pas à tous les vendeurs de rêves, de channeling, à certains médiums qui croient être le centre de l'Univers, en prétendant être guidés par X ou Y grande divinité ou ange super puissant. Et je suis ravi de mettre un coup de pied dans cette mode perverse et honteuse. Il y en a trop sur internet, trop écrivent des conneries, poussant toujours plus les débutants et les plus crédules à croire que tout doit tomber du ciel sans travail personnel, que leur petite personne est systématiquement la source d'intérêts de grandes forces, gonflant toujours plus leur égo et nourrissant toujours un peu plus les entités prédatrices de l'invisible.

On me trouvera peut-être trop sceptique, parano ou rigoriste, mais dans tous les cas, je suis certain qu'un excès de prudence, d'humilité, de responsabilisation et d'intégrité personnelle vaut mieux que de belles illusions rassurantes et un égo gros comme une montagne.

Notez l'article


(126 vote(s))


Ces articles sont 100% gratuits. Si vous avez un bloqueur de pub et que cet article vous a été utile, vous pouvez me faire un petit don, même de 1€, via PayPal ou Tipeee pour soutenir mon travail.

Merci à vous ❤ !


Derniers articles autour de ce sujet