Guide : faire un rituel de magie si vous débutez

Guide : faire un rituel de magie si vous débutez

commentaires (discuter), écrit par : Victor Grouchko

Vous êtes ici :

Les rituels magiques attirent beaucoup les débutants en les effrayant tout autant. Il faut penser à plein de choses, si on s'en tient aux livres classiques parlant de la magie cérémonielle, faire un rituel de magie semble extrêmement compliqué. Il y a aussi le choix d'une tradition (des noms divins, esprits ou concepts) à choisir. Et souvent le débutant tâtonne. Ce petit guide est à destination de ceux qui se lancent dans la pratique magique, sans forcément avoir de voie précise, pour se mettre à l'épreuve des mondes invisibles, des énergies et des intelligences qui s'y trouvent. Nous verrons notamment les erreurs à éviter pendant le rituel, les précautions à prendre ainsi que les outils disponibles pour obtenir de bons résultats lorsque vous réaliserez des sorts.

Avant de commencer, ce type de rituel peut s'adapter à nombre de voies ésotériques (communément : magie blanche, magie noire, etc. mais aussi d'un point de vue traditionnel, hermétique, magie judéo-chrétienne ou encore magie orientale). Nous n'allons utiliser ici que les 4 éléments pour le bannissement et la protection, c'est donc des outils universels. Vous pouvez donc librement ajouter des symboles ou des références à des divinités appartenant au système magique que vous avez adopté.

Dit, c'est quoi un rituel magique ?

Quand on parle d'un rituel, on voit immédiatement le cercle de bougies, le pentagramme, l'encens et tout le folklore qui y est rattaché. Il existe des rituels qui peuvent être pliés en 30 minutes top chrono, avec une préparation simple d'une heure. D'autres ne pouvant être réalisés qu'à une date/heure précise, avec des préparatifs importants et une durée de réalisation de plus d'une heure éprouvante.

Si vous débutez, il y a fort à parier que le premier cas s'appliquera à vos besoins. Alors partons de ce principe. Même un petit rituel doit respecter quelques principes et précautions, que nous allons voir tout de suite.

Êtes-vous prêt(e) à faire un rituel de magie ?

Quand j'ai commencé mon initiation à l'ésotérisme, j'ai beaucoup lu et entendu que plusieurs années de préparatifs étaient nécessaires pour avoir les connaissances suffisantes à la pratique de rituel. Si j'ai été moi-même défendeur de cette idée pendant des années, je mets de l'eau dans mon vin aujourd'hui. Plusieurs années, je pense que c'est trop. Mais il faut remettre en perspective le pourquoi de cette durée qui semblera fortement dissuasive pour les débutants.

Le bon moment pour faire son premier rituel, c'est celui où l'on sent au fond de soi-même que l'on a envie de le faire et que l'on se sent prêt(e) à le faire. C'est de l'instinct, cela ne s'explique pas. Je dirai même que certains guides ou entités poussent de manière subtile à se jetter à l'eau, car en faisant un rituel, nous leur offrons un instant de communication prévilégié pour rentrer en contact avec nous.

Le jour J on sent que l'heure est venue. La peur sera presque absente. On ne remet plus en cause le fait de faire un rituel, mais comment on peut le réaliser. La nuance est là à mon avis.

Pourquoi d'autres pratiquants plus expérimentés sont-ils si exigeants sur cette notion de durée ? C'est que la rituellie reste une affaire de connaissance des lois occultes de la Nature. C'est-à-dire la compréhension minimale du fonctionnement en coulisses. Cela peut sembler barbare "lois occultes de la Nature" dans la visée d'un rituel, mais c'est simplement comme si sans aucune connaissance sur l'électricité, les pôles, l'isolation, vous vous décidiez à tripotter l'installation électrique de votre bicoque.

J'en parle aussi dans cet article, sur comment fonctionne la magie.

Si vous vous prenez le jus, on vous aura prévenu :) Bien sûr, à moins de vraiment faire l'imbécile et avec des circonstances sacrément mauvaises pour vous, vous ne risquez pas un tel danger avec un rituel. Mais quand même : un rituel en roue libre aura au mieux l'effet d'un pétard mouillé, au pire des effets pas très rigolos sur votre mental, vos émotions voir même votre corps. C'est pourquoi je n'inviterai pas des débutants ayant démarré l'étude de la magie depuis peu (entendez moins de 5-6 mois, de manière totalement arbitraire) à s'essayer aux rituels.

Avant de vous lancer dans l'aventure, je vous conseille de respecter certains pré-requis :

  • Vous devez avoir fait des exercices de visualisation, car c'est absoluement essentiel pour la maîtrise des énergies. Il faudra rester concentrer sur une période plutôt longue, ce n'est pas facile, d'où la nécessité de s'entraîner.
  • De la même manière, vous devez avoir déjà senti votre énergie, ou une extérieure et commencez à comprendre comment vous pouvez la manipuler. A ce titre un minimum de maîtrise de l'ancrage est aussi nécessaire. Car un rituel est très fatiguant et consomme beaucoup d'énergie personnelle quand l'on ne sait pas s'ancrer.
  • Vous devez avoir démarré une introspection sérieuse (une analyse de vous-même), car un rituel vous mettra face à des énergies autant intérieures qu'extérieures et si vous n'y êtes pas préparé(e) le rituel peut vite tourner court (grosse panique).
  • Vous devez être dans de bonnes dispositions émotionnelles et mentales. Si vous êtes écroulé(e) par un chagrin amoureux, l'esprit parasité par vos soucis personnels omniprésents dans cette période de votre vie, évitez la pratique. Vous avez besoin d'être en forme pour réussir un rituel. Et faire un rituel sous le coup de l'émotion, c'est le meilleur moyen de faire des conneries qu'on regrettera plus tard !
  • Votre peur et vos intentions doivent être raisonnables : ne faîtes pas un rituel dans une sorte de logique masochiste de "je vais invoquer Lucifer et voir ce qu'il se passe, pour voir si c'est vrai" avec la trouile au ventre de savoir ce qu'il va arriver. Non, juste, non. Oubliez les rituels. Ils ne doivent pas servir de divertissements, la magie n'est pas un jeu. Elle peut être fun, mais ce n'est pas son but premier.

Je peux aussi vous conseiller de lire cet article sur les erreurs à éviter dans un riuel, en préambule.

Définir l'objectif du rituel

Je n'ai pas mis du singulier dans le titre par hasard. Si vous débutez, il est VITAL que vous définissiez un seul objectif : que voulez-vous obtenir de ce rituel ? Il faut que cela soit clairement décidé avant même la préparation de la cérémonie. Rater cette étape c'est rater à coup sûr votre rituel.

Je vous conseille donc simplement d'écrire sur papier ce que vous voulez et arriver à le faire tenir sur 1 phrase au maximum.

Une erreur typique du débutant est de se retrouver à balbutier, à exprimer de manière parfois contradictoire son désir, si bien que les énergies partirons dans tous les sens. Il faudra être clair, directif, précis. Plus vous formulerez ça limpidement lors de vos incantations, plus ce sera facile d'obtenir satisfaction.

Le kit matériel pour un mage ou un sorcier

Quand on débute, on a rarement tout le materiel qu'on lit dans les livres : baguette, athamé, coupe, etc.

Alors on va faire avec les moyens du bord, voici les grands classiques et d'éventuelles alternatives.

  • Des bougies. J'aime bien les bougies plates style lampion, que j'utilise pour faire mon cercle, qui coûtent rien en plus.
  • Au moins un bougeoir. Vous en trouverez forcément un dans la famille, dans une brocante ou dans un vieux grenier.
  • Du gros sel dans un récipient. De guérande, le gris, non traité idéalement. Sinon du gros sel blanc de table classique.
  • Un encensoir et du charbon ardent. Pas besoin d'avoir un encensoir d'église non plus, mais quelque chose avec une grille pour éviter de cramer votre salon, ce n'est pas du meilleur effet pour votre premier rituel. Si vous ne pouvez pas vous procurer cela, des bâtons d'encens peuvent convenir, mais je trouve que ce n'est pas aussi bien pour des rituels.
  • Un briquet ou des allumettes : à portée de main surtout !
  • Un calice, une coupe ou un verre d'eau.

Le reste est facultatif mais vivement conseillé :

  • Un athamé : votre arme de défense en cas de mauvaise rencontre. Je vous conseille l'excellent article d'Arnaud Thuly sur le sujet. Si vous êtes fauché, ou que vous n'avez pas trouvé chaussure à votre pied, retenez simplement : un outil avec une pointe en fer (ou en métal), avec un manche isolant (bois, cuir, plastique) avec suffisament de portée (20 cm).
  • Une baguette : vous pouvez utiliser un bout de bois à défaut de faire concurrence à Harry Potter (pour diriger les énergoies).
  • Une petite clochette ou un verre+une cuillère (pour marquer le début et la fin de la cérémonie).
  • De quoi prendre des notes (stylo + petit cahier).

Le cercle magique de protection

Le cercle magique est très vivement recommandé dans la pratique, pour deux raisons : il permet de condenser les énergies que vous invoquez, il vous protègera et peut aussi vous isoler des énergies éventuellement hostiles ou indésirables. Autant le dire : il est essentiel.

Il existe de nombreuses méthodes pour le tracer : 

  • Faire un cercle d'au moins une fois votre largeur de bras avec du gros sel. Facile pour visualiser le cercle ensuite, mais bonjour le ménage et si vous avez un parquet avec des irrégularités et des trous bon courage (#vécu). Par contre le sel isole vraiment bien au niveau énergétique et est une valeur sûre !
  • Faire un cercle avec une dizaine de bougies plates sur le contour.
  • Utiliser 4 bougies pour marquer les points cardinaux et se baser dessus pour visualiser votre cercle (c'est ce que j'utilise maintenant).
  • 5 Bougies disposées aux pointes du pentagramme (selon la tradition).

Certains font aussi tout à la visualisation. Mais je ne vous le recommande pas si vous êtes débutant. D'une part, car ce n'est pas si facile à faire et à maintenir. Et d'autre part, car psychologiquement, se sentir entourer de bougies ou de sel, est plus rassurant que se sentir entourer par une vue d'esprit !

Pour ma part, j'ai rusé, j'ai acheté un tapis de sol rond pas très épais en coton tressé (pas de synthétique) que j'utilise pour mes petites fesses délicates, ainsi que pour facilement "voir" le cercle que j'utilise. Voici un exemple de tapis pour les rituels.

On va parler du traçage concret du cercle plus tard. N'allumez pas les bougies tout de suite.

Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi réciter des prières de protection pour votre rituel.

Nettoyage et rangement du lieu

Rangez et faîtes un brin de ménage pour ne pas acceuillir les énergies dans la poussière, les cadavres de bière, ou les slips sales. C'est moyen niveau respect.

Vous pouvez suivre les directives dans mon article sur comment purifier une maison.

Faites de la place : poussez les meubles, les tables, prenez de l'espace !

La disposition des éléments

Avec une boussole ou une application smartphone adaptée, déterminez les points cardinaux de la pièce. C'est important.

Tout le rituel va s'orienter vers l'Est.

Disposez ensuite les éléments autour du cercle ainsi :

  • Votre encensoir devant vous en dehors du cercle, à l'est. Vos notes, athamé, votre clochette, votre baguette, votre allume-feu, votre briquet ou vos allumettes dans votre cercle. Pensez à mettre un charbon de secours quelque part au cas où le premier se casse ou ne veuille pas s'allumer (#vécu).
  • Votre coupe d'eau remplie à l'ouest.
  • Le bougeoir et sa bougie au sud.
  • Votre récipient avec le sel au nord.

Chose très importante : une fois le rituel démarré, vous ne pourrez pas quitter le cercle. Alors tâchez de ne rien oublier.

Purification personnelle et tenue

Douchez vous ou prenez un bain. Nettoyez-vous bien, même derrière les oreilles ! C'est un moment où vous devez vraiment visualiser vos mauvaises énergies partir avec l'eau savonneuse. Lavez-vous les dents (les entités sont comme nous, la mauvaise haleine ça ne leur plaît pas). N'oubliez surtout pas les mains.

Adoptez une tenue ample et confortable, idéalement avec un matériau naturel (coton, lin, soie si vous êtes riche). La couleur peut impacter certains rituels, si vous ne voulez pas jouer avec les forces disons "sombre", le blanc est passe partout. La même règle s'applique pour les bougies. Le gris, le noir et le violet sont plutôt traditionnels. Pour les habits de couleurs, attention à leur symbolique. Appeler une déesse de l'amour en rouge, c'est top. L'invoquer avec du noir ou du marron, ce n'est pas très sexy.

Vous pouvez pratiquer nu(e). Mais attention, je ne pense pas que toutes les forces aiment ça. Je ne suis pas super à l'aise à l'idée d'appeler une déesse les coucougnettes à l'air, mais après, chacun ses goûts !

Protection magique personnelle

Il peut être rassurant de porter sur soi une protection magique personnelle ou bien un pendentif, une médaille, une bague ou globalement un bijou avec lequel vous vous sentez protégé. Je sais que certains aiment porter par exemple un bijou de famille ayant appartu à un proche décédé, un médaillon de leur conception ou une icône religieuse.

C'est facultatif.

Méditation et préparation de la Voix

Mettez-vous dans le cercle et méditez une dizaine de minutes en vous rappelant bien ce que vous comptez faire. Profitez-en pour vous ancrer solidement et calmer vos pensées.

Vous pouvez vous chauffer la voix.

Petite aparté sur la voix : lorsque vous ritualisez, votre voix doit être portante, ferme, pleine de volonté. Ne soyez pas "mou", trop poli.

N'oubliez pas que c'est VOTRE rituel, et donc c'est vous le patron. Soyez humble, courtois, mais ferme pour manifester votre volonté.

Le rituel : derniers préparatifs

Les choses sérieuses commencent ! Buvez un verre d'eau lentement en imaginant que cela vous purifie intérieurement.

Vérifiez que vous avez bien tout à portée de main et que vous avez respecté les consignes précédentes.

Faîtes sonner la clochette ou faites un petit clinquement sur le verre avec la cuillière, pour marquer le début du rituel.

Le rituel : le bannissement des énergies

Le bannissement des énergies est vraiment conseillé. Il consiste simplement à débarasser le lieu du rituel de toutes les énergies stagnantes "de la vie de tous les jours". Cela va considérablement éviter les pensées parasites pendant la pratique.

Je vous propose deux méthodes:

Si vous avez choisi l'option deux, voici comment procéder.

A l'Est (élément Air)

En allumant l'encens et alors que les premières voluptes de fumées s'envolent...

[Tracez un pentagramme avec la baguette ou vos deux doigts (index+majeur comme pour bénir), sinon simplement en faisant des cercles dans le sens des aiguilles d'une montre.]

"Par ma volonté et les forces de l'Air, je bannis les énergies résiduelles de ce lieux et en mon Être, qu'elles soient soufflées par les vents et laissent place au calme dans mon Esprit !"

Concluez par  : "Il en est ainsi !"

Au Sud (élément Feu)

En allumant la bougie et en sentant sa chaleur...

Comme précedemment.

"Par ma volonté et les forces du Feu, je bannis les énergies indésirables de ce lieux et en mon Être, qu'elles soient brûlées dans les flammes et laissent place à ma Volonté attisée !"

Concluez par : "Il en est ainsi !"

A l'Ouest (élément Eau)

En projettant un peu d'eau de la coupe autour de vous...

Comme précedemment.

"Par ma volonté et les forces de l'Eau, je bannis les énergies indésirables de ce lieux et en mon Être, qu'elles soient noyées dans les eaux et laissent place à ma sensibilité véritable !"

Concluez par : "Il en est ainsi !"

Au Nord (élément Terre)

En lançant un peu de sel autour de vous...

Comme précedemment.

"Par ma volonté et les forces de la Terre, je bannis les énergies indésirables de ce lieux et en mon Être, qu'elles soient renvoyées à la Terre et que celle-ci m'offre un solide ancrage dans l'instant présent !"

Concluez par : "Il en est ainsi !"

Le rituel : le cercle de protection

Retournez vous vers l'Est, face à l'élément Air. Allumez éventuellement la bougie correspondant à cette direction.

"Puissances innéfables de l'Air, gardez-moi de tout péril et de toute nuisance, apportez dans vos courants en tout clarté les messages de l'Invisible à mon attention."

Tournez-vous à l'Ouest, face à l'élément Eau. Allumez la bougie correspondante ou visualisez la part du cercle que vous venez d'activer se prolonger jusqu'au prochain point cardinaux auquel vous faites face.

"Puissances innéfables de l'Eau, gardez-moi de tout péril et de toute nuisance, apportez dans vos vagues en toute clarté les sensations et émotions utiles à mon rituel".

Tournez-vous plein Sud.

"Puissances innéfables du Feu, gardez-moi de tout péril et de toute nuisance, apportez dans un grand braséro un soutien indéfectible à ma volonté pendant ce rituel."

Finissez par le Nord.

"Puissances innéfables de la Terre, gardez-moi de tout péril et de toute nuisance, apportez dans vos racines l'énergie vitale dont j'aurai besoin pour matérialiser les énergies utiles à mon rituel !"

Signez d'un pentagramme si vous le pouvez, face à l'Est.

"A présent le Cercle est formé et consacré. Je suis protégé de tout péril et de toute nuisance par la Puissance des Elements obéissant à ma seule volonté."

Le rituel : appel aux guides ou autres entités alliées

Si vous le souhaitez vous pouvez appeler à vous vos éventuels guides (connus ou inconnus) ainsi que toutes les entités et énergies de bonne foi souhaitant vous assister dans votre rituel.

"J'appelle solenellement mes guides et toute entité souhaitant mon évolution spirituelle, à m'apporter conseils et sagesse pour m'aider à réaliser ce rituel".

Quand vous sentez qu'il est l'heure, remerciez-les de leur présence, même si vous ne les sentez pas concrètement (vous n'avez pas toujours la possibilité de sentir une entité, alors partez toujours du postulat qu'elle est présente et remerciez-là).

Je vous conseille vivement de prendre des notes, car ce sera moins clair quelques minutes après la fin du rituel.

Le rituel : les incantations magiques

Les choses sérieuses commencent : je préfère être assis lorsque je suis en quête de communication avec l'Invisible et debout pour "faire" des choses avec l'énergie.

Il est temps d'énoncer à voix haute ce que vous désirez et visualiser la chose réalisée, comme si vous aviez déjà obtenu satisfaction.

Je vous conseille de méditer et rester à l'écoute après avoir fait cela, pour éventuellement entendre ce que l'Invisible peut avoir envie de vous dire.

La fin du rituel : remerciez les énergies

Que vous ayez eu ou non la sensation d'avoir eu de la visite, ou même des signes de l'invisible, peu importe : si cela peut être frustrant pour un débutant, dîtes-vous que vous n'avez conscience que de très peu de choses encore de ce que votre volonté vient de mettre en branle dans l'invisible. Faîtes-vous confiance ! Ayez foi en ce que vous venez de faire.

Que vous ayez senti ou non leur présence, remerciez les énergies qui ont contribué à votre rituel. Si vous connaissez le nom de certaines, n'hésitez pas à les mentionner une à une, c'est à mes yeux une marque de respect, notant l'importance que chacune a à vos yeux.

La fin du rituel : banissement des énergies (encore)

Comme précédemment, pour les énergies qui ne sont pas parties, nous allons bannir. Ce n'est pas quelque chose de "violent" ou d'hostile à leur égard. Mais vous faites simplement le ménage pour ramener la pièce à un état plus "profane".

On commence par les énergies résiduelles, hors élémentales (pas le feu/eau/air/terre)  :

"Je renvoi les énergies restées en dehors de mon cercle, que celles-ci retournent à leur source sans délai".

Puis concluez : "Il en est ainsi !"

Faîtes le tour de chaque point cardinal, en commençant par la terre (puis eau, feu et air) et adaptez cette incantation selon l'élément.

"Je remercie les forces de/du [élément] pour leur protection et leur concours à la réussite de ce rituel, je vous renvoie à présent à votre source".

Puis concluez : "Il en est ainsi !"

La fin du rituel : dissipation du cercle

A présent que toutes les énergies du rituel sont partis, il suffit de tourner en partant de l'est, dans le sens inverse des aiguilles d'une montre cette fois-ci, en visualisant le cercle s'estomper.

Faîtes sonner la clochette et dîtes : "Le rituel est terminé !".

Prenez le temps de méditer quelques minutes en analysant vos éventuelles hésitations, doutes ou ce que vous avez ressenti. N'hésitez pas à prendre des notes.

Formation vidéo sur les rituels magiques

Si vous voulez continuer à vous perfectionner dans la pratique des rituels magiques, je vous recommande la formation vidéo de Vincent Lauvergne, un mage réputé et expérimenté. J'ai suivi cette formation et je ne peux que la recommander à mon tour pour éviter de nombreuses erreurs de débutants et réussir ses rituels.

Voir la formation sur les rituels magiques

Conclusion

Ne vous mettez pas la pression : bégayer sur un mot, se planter de sens, ou oublier un élément par erreur ne mettra pas à plat le rituel. De la même manière, ne craignez pas qu'avoir oublié de remercier une entité en particulier dans la liste la vexera à mort, faîtes lui une petite prière après et tout ira bien.

C'est en faisant qu'on apprend : pardonnez-vous vos erreurs de débutant et tâchez de vous approcher de plus en plus d'une réalisation de rituel fluide et qui vous correspond !

Si vous souhaitez approfondir votre pratique des rituels magiques, je vous recommande les trois ouvrages d'Agrippa :

La philosophie occulte ou la magie - Tome 1: La magie naturelle

Acheter sur Amazon

La philosophie occulte ou la magie - Tome 2: La magie céleste

Acheter sur Amazon

La philosophie occulte ou la magie - Tomes 3 et 4: La magie cérémoniale et les cérémonies magiques

Acheter sur Amazon

Suivez le blog ésotérique Ophis Phosphoros en likant la page Facebook.

Derniers articles autour de ce sujet