Créer ses formules magiques et bien faire ses incantations magiques Créer ses formules magiques et bien faire ses incantations magiques

Créer ses formules magiques et bien faire ses incantations magiques

Ecrit par : Victor Grouchko

Vous êtes ici :

Les formules et incantations magiques font partie d'une grande majorité de rituels. A travers la Voix, le mage met en action les énergies et par le choix de ses mots les dirigent pour atteindre son objectif. Il existe de nombreux sites peu sérieux qui proposent des formules magiques "miraculeuses" sensés être efficaces et accessibles à tous. Je vais en démontrer les limites et ensuite vous aider à créer vos propres incantations magiques, ainsi qu'à les réciter le plus efficacement possible.

Différences entre formule et incantation magique

Les deux termes sont souvent utilisés simultanément mais n'ont pas le même sens, ni la même portée.

La formule magique est la forme précise et invariable de paroles destinées à être présentées, récitées en certaines occasions (source). Toujours selon le Larousse, l'incantation magique désigne l'emploi de formules magiques visant à produire un charme, un sortilège.

Les deux termes ne sont donc pas des synonymes : la formule est le contenu, apportant du sens et une direction aux énergies, l'incantation est plutôt le contenant, la manière dont on récite ces mêmes formules magiques pour actionner ces énergies.

A quoi sert une formule magique ?

Une formule magique est la retranscription en mots de la volonté d'action d'un mage ou d'un sorcier. On peut réaliser une formule visant à attirer à soi l'amour, l'argent, invoquer ou évoquer une entité, mettre en place une protection magique. Les possibilités sont infinies et ne dépendent que des limites d'une langue ainsi que de l'imagination du mage.

La formule magique naît de l'expression d'un besoin, d'une situation initiale. Vous pouvez avoir votre compte bancaire dans le rouge ou souffrir de la solitude amoureuse par exemple. A partir de ce constat, vous souhaitez obtenir un changement visible de votre situation, par l'intermédiaire d'un travail magique, c'est-à-dire en employant un ensemble d'énergies ou de lois occultes.

La formule est comme une carte au trésor, qui fait la liaison entre une situation initiale et une situation résolue. Et comme nous allons le voir, il est une passerelle entre le conscient et l'inconscient.

Une formule magique ne s'utilise pas en dehors du cadre d'un rituel magique. Réciter devant votre miroir de salle de bain une obscure formule imprimée sur internet ou tirée de n'importe quel ouvrage ésotérique ne fonctionnera pas. Si vous ne savez pas comment faire, j'ai écrit un guide sur comment faire un rituel.

Il faut bien comprendre que concevoir une formule magique n'est pas simple et nécessite de suivre quelques règles que je vais évoquer maintenant.

Mode de fonctionnement d'une formule magique

Il est très important de comprendre comment se déroule une action magique. Ce n'est pas directement votre conscient qui agit sur les énergies, mais c'est votre inconscient qui a partir d'un langage symbolique, non-analytique, va mettre en action celles-ci. Le conscient comprend la ou les langues que vous parlez tous les jours. Mais l'inconscient lui ne comprend que ce qui est symbolique, les sentiments, la substance des pensées.

Le problème du conscient, c'est qu'il est fortement limité par le mental et un ensemble de conditionnement propre à votre vécu et votre éducation. Vos croyances, vos peurs, vos codes culturels, votre propre vision du monde. Il sert de filtre pour l'inconscient.

L'inconscient lui ne s'encombre pas de ces filtres. C'est pourquoi il est bien plus efficace pour travailler avec les énergies. Il n'a presque aucune limite. Si votre conscient a peur, votre inconscient lui a une tolérance bien plus grande au danger par exemple.

En faisant une formule magique, nous allons faire en sorte que nous nous adressions à notre inconscient directement, pour qu'il se débrouille pour mettre en action les énergies. Si nous demandons au conscient de le faire, il se posera trop de questions, se demandera si c'est possible ou non à titre d'exemple. Il peut "bloquer" le processus. Et c'est ce qu'il se passera si vous débutez, que ce soit par peur d'appeler une force potentiellement dangereuse pour vous, ou le risque d'être déçu si rien ne se passe. Votre conscient ne voulant pas vous confrontez à une vérité sur la magie qui pourrait briser à jamais votre intérêt pour celle-ci...

La formule magique fait le lien entre votre intention de départ et un "ordre de mission" donné à votre inconscient. Le conscient n'a besoin que de coucher sur papier votre besoin et la force énergétique que vous allez utiliser. Et l'inconscient, lui, n'a besoin pour sa part que d'avoir l'ordre de mission sans que que le conscient le restreigne dans son action. Le conscient est le donneur d'ordre, l'inconscient est l'artisan.

Ainsi comme nous allons le voir, plutôt que de réciter une formule comme "J'ai mon permis de conduire", nous allons réciter plutôt : "JECMENPRUD". Si vous êtes incapable de comprendre, c'est bien normal, car cette formule ne s'adresse pas au conscient, mais à l'inconscient. Pour les connaisseurs, il s'agit ni plus ni moins qu'un mantra, comme il en existe par exemple dans l'ésotérisme oriental.

Utilisé telle quelle, cette formule n'aura aucune effet. En effet, c'est mon inconscient qui a fait naître cette formule, cet ordre d'action. Si vous n'avez pas fait ce travail de conception, vous n'avez pas encodé correctement cette formule dans le langage que parle votre propre inconscient.

Et cela me permet - avant de passer à la pratique - de faire une transition sur pourquoi les formules que vous trouvez sur internet sont inutiles.

Pourquoi les formules trouvables sur des sites internet sont inutiles

Imaginons qu'au détour d'un site obscur de la Toile, en cherchant une formule magique prête à l'emploi, un site vous recommande d'utiliser la très célèbre formule : ABRACADABRA.

Vous récitez cette formule X fois pendant votre rituel, mais après plusieurs jours d'attentes, vous voyez bien que rien ne s'est passé. Alors...pourquoi cela n'a t-il pas fonctioné ?

Car cette formule vous est obscure à tous les niveaux : vous ne connaissez pas à quoi elle sert, à quelle force elle s'adresse, il vous manque la connaissance de sa "substance".

En réalité, ABRACADABRA, selon les sources, pourrait venir d'une transformation de l'araméen « adhadda kedhabhra » qui veut dire « que la chose soit détruite », ou « évra kedebra » qui veut dire « je créerai d'après mes paroles. ». Elle pourrait aussi provenir de l'hébreu « Ha brakha dabra » (« הברכה דברה »), qui signifie « la bénédiction a parlé », ou « Abreg ad Hâbra », « envoie ta foudre jusqu'à la mort ».

En lisant cette explication, vous venez de créer ce pont entre le besoin de départ et la force utilisée. Votre conscient vient de comprendre le "pourquoi" et votre inconscient a commencé à toucher du doigt le "comment". Des rerches seront néanmoins nécessaires pour finir de réunir les clés nécessaires à la bonne utilisation d'une telle formule.

Prenons un autre exemple : le célèbre mantra indien Om mani padme hum. Celui-ci est récité en orient par des millions de personnes chaque jour. Il suffit de le réciter avec un peu de conviction ou entendre une musique le reprenant pour sentir qu'il "vibre". Mais savez-vous vraiment quel est son sens et la force à laquelle il fait appel ?

Il est l’expression de la compassion du Bouddha. Chaque syllabe permet de fermer une porte de la réincarnation (source) :

OM : Ferme la porte du monde des Devas (dieux). MA : Ferme la porte du monde des asuras (demi-dieux). NI : Ferme la porte du monde des humains. PAD : Ferme la porte du monde des animaux. ME : Ferme la porte du monde des pretas (« esprits avides »). HUNG : Ferme la porte de l’enfer.

En se plongeant dans la mystique bouddhiste, ce mantra prend tout son sens et dépasse le simple "mantra qui vibre" sans que l'on sache vraiment comment, récité "bêtement" par de nombreux occidentaux. On lui donne ainsi un sens et une portée bien plus grande.

Une différence majeure avec une simple formule trouvée sur internet, c'est que ce mantra est très utilisé. Récité chaque jour par des milions de personnes, il se charge de la Foi des croyants, comme le ferait la récitation d'un Notre Père ou de l'hymne national de votre pays. C'est cette force collective qui fait que ce mantra est aussi populaire et semble avoir un effet chez les occidentaux, par exemple dans les cours de yoga. Pourtant, les profanes ne font qu'appeler cette énergie de groupe, sans vraiment actionner la véritable énergie du mantra.

En concevant sa propre formule magique, on construit une intention et une action magique en accord avec soi-même. On cable correctement la machine pour faire en sorte qu'elle fonctionne. Une personne qui récitera votre formule sans avoir les clés de compréhension se retrouvera dans le cas précédent : il n'actionnera jamais les énergies de la formule. Mais si demain la formule du "JECMENPRUD" est récité par des centaines de miliers de candidats au permis de conduire, d'ici quelques années, l'énergie du groupe autour de la ferveur qu'il génère aura un effet comparable à celui du Om mani padme hum (en moindre mesure, je vous l'accorde).

Si ces questions d'énergies collectives vous intéresse, je vous invite vivement à vous intéresser aux égrégores, avec l'ouvrage de Vincent Lauvergne sur cette question.

La magie des égrégores

Je pense que vous avez maintenant compris les limites de la récitation "bête et méchante" de formules sorties de nul part. Je pourrai encore vous trouver des centaines d'exemples, comme celui des psaumes de la Bible, où une compréhension du paradigme de l'ancien testament, du cadre de leur utilisation, est un moyen de sortir des énergies de groupe autour de la récitation du psaume lui-même et d'utiliser pleinement la force originelle du psaume en le comprenant. Il suffit de comparer l'énergie dégagée un profane non-croyant récitant un psaume et celle dégagée par un prêtre fervent chrétien ayant étudié les textes pendant des dizaines d'années pour se convaincre de l'énorme différence de puissance !

Passons maintenant à la partie pratique de cet article.

Créer votre propre formule magique

Avant de commencer, je voudrais préciser que je ne suis pas du tout l'inventeur de la méthode que je vais vous présenter. Elle est issue principalement du travail d'Austin Osman Spare et d'autres occultistes qui sont aujourd'hui rattachés à la mouvance de la Chaos Magick. Je m'appuie sur le système présenté par Soror D.S. et Spartakus Freeman dans leur ouvrage Les Sigils. La Magie du XXIe siècle. Cet ouvrage ira beaucoup plus loin que je ne le ferai dans cet article, c'est pourquoi je vous recommande de l'acheter, mais à la fin de cette partie j'ai adapté la méthodologie pour y associer des concepts provenant de la magie planétaire.

Magie des sigils

Commençons par la base : la définition du besoin.

Il faut être capable de résumer en une situation que vous souhaitez atteindre. Nous allons repartir sur notre exemple du permis de conduire : "J'ai mon permis de conduire". La première chose qui pourrait vous étonner, c'est le fait que je dise "J'ai mon permis de conduire" et pas "Je veux mon permis de conduire". La raison est assez simple : ce que je souhaite avoir, c'est mon permis de conduire et non pas la volonté d'avoir mon permis de conduire (je l'ai déjà !). En faisant une formule à base de "je veux" vous risquez de coincer les énergies magiques dans une spirale augmentant votre volonté d'obtention du permis de condruire et non dans la réalisation de cette situation finale. C'est une subtilité qui a son importance. En plus elle permet de vous ancrer dans un souhait déjà réalisé. Vous verrez que la différence se ressent.

Il est important de ne jamais utiliser de négation comme : "Je n'ai plus peur du vide". Les résultats obtenus avec de telles formules ne sont pas bonnes, car la négation n'est pas comprise par l'inconscient mais uniquement par le conscient analytique.

On part donc sur : "J'ai mon permis de conduire". La première opération est de retirer toutes les voyelles et les lettres en double.

On obtient : JMNPRDCD.

La seconde étape dans la méthodologie classique est d'ajouter, souvent aléatoirement, des voyelles pour obtenir un mantra que l'on peut réciter. Par exemple : JEMENPRADOCED. Je ne suis pas forcément adepte de cette étape, je préfère renforcer ma formule en m'aidant d'une force planétaire. Sachez néanmoins que c'est un choix personnel, si vous n'êtes pas familier de l'astrologie magique, vous pouvez vous arrêter ici et passer à la partie suivante de cette article.

Je ne vais pas faire un cour d'astrologie magique, car cela allourdirait de trop cet article. Mais je vais utiliser le symbolisme de Mercure - planète de l'intellect, de la réussite administrative par l'apprentissage - ce qu'on vous demande avec le code et le passage du permis de conduire. Je vais simplement ajouter les voyelles du nom de la planète dans mon "JMNPRDCD" obtenu précédemment. En faisant cela, j'associe les énergies personnelles que j'utiliserai grâce à cette formule, aux forces de la planète Mercure pour la rendre beaucoup plus puissante. Vous pouvez par exemple utiliser le nom d'une divinité en lieu et place de la planète, ou le nom d'un élément (l'air par exemple, qui peut être aussi associé l'intellect).

J'obtiens pour ma part, par exemple : "JECMENPRUD".

J'ai donc ma formule, qui fait le lien entre mon envie de base, celle d'avoir mon permis de conduire, traduite dans un ensemble de lettre que mon conscient ne comprend pas, mais qui sera parfaitement compréhensible grâce à mon inconscient.

Il me suffit dès lors de réciter plusieurs fois cette formule (ou mantra) lors d'un rituel pour actionner les énergies en vue d'avoir mon permis de conduire.

Dans la dernière partie de cet article, je vais aborder cette fois comment bien faire une incantation magique, c'est-à-dire réciter correctement cette formule que nous venons de créer.

Réussir son incantation magique

La récitation d'une formule se fait idéalement dans le cadre d'un rituel magique (vous en trouverez le détail dans cet article déjà mentionné).

Il est important d'être dans un état de conscience modifié lorsque vous réciterez la formule. Le rituel sert aussi à cela : il vous déconnecte l'espace d'une cérémonie de vos problèmes quotidiens et du monde profane. Vous créez un cercle sacré, appelez des énergies provenant de l'invisible, vous êtes pour ainsi dire en dehors du monde que vous fréquentez habituellement.

La clé pour réussir une incantation magique est de la réciter en boucle en s'approchant d'un état de transe. Il faut en effet imprimer la formule magique que vous venez de créer pour en quelque sorte "lancer la machine". Pour bien pousser la machine, je vous conseille d'utiliser un maximum la respiration ventrale.

L'état émotionnel a aussi une grande importance. Il faut être dans la passion : vous devez réciter la formule à plein poumons, en y mettant toute votre conviction, le fait de le réciter comme une poésie comme on le faisait autrefois en cours n'aura pas l'effet escompté.

Il faut vibrer la formule. Il est à mon sens essentiel de bien chauffer sa voix et ne pas avoir peur du ridicule.

Si vous avez utilisé ma méthode avec la planète ajoutée grâce aux voyelles, il faudra invoquer les forces planétaires correspondantes, Mercure ici. A ce dessein, je trace à l'encre de Chine le symbole de la planète sur une feuille et je le fixe en récitant ma formule.

Une solution alternative si vous débutez est de charger la formule magique à l'aide d'énergies spécifiques en dehors du cadre d'un rituel, comme expliqué dans le livre Les Sigils. La Magie du XXIe siècle.

Faut-il créer ses propres formules magiques ?

Avant de conclure cet article, j'aimerai répondre à cet question. Pour moi, toute formule magique est bonne à utiliser du moment qu'on la comprend, tant sur les énergies auxquelles elle fait appel, que sur son utilité opérative. La clé c'est la compréhension profonde pour ce qui est des formules traditionnelles qu'on peut trouver dans certains ouvrages par exemple. Comme expliqué dans la section précédente, beaucoup trop de personnes récitent des formules sans avoir une once d'idée de leur utilité réelle. Comment dès lors peut être vibrée en eux et permettre de mettre en action les énergies de la manière souhaitée ? Au mieux on surfe sur des énergies de groupe, pas toujours saine (à l'image du mantra cité comme exemple) car polluées par les utilisateurs, au pire on en revient à réciter bêtement une simple phrase sans lui donner aucune portée énergétique quelconque.

A vous donc d'essayer de créer vos propres formules, constater leur efficacité, faire des recherches, vous intéresser aux racines des formules les plus connues pour appréhender la réalité derrière le miroir des mots et des "on dit"...

Notez l'article


(17 vote(s))
Ecrire et les lire les commentaires


Victor Grouchko

L'auteur : Victor Grouchko

Je suis occultiste et blogueur, passionné par l'ésotérisme depuis plus de 10 ans. Je travaille essentiellement avec l'astrologie magique, la cartomancie et les pratiques liées à la Golden Dawn.

Suivre mon travail sur Facebook


S'abonner à ma newsletter



En soumettant votre inscription, vous acceptez que l'adresse e-mail soit exploitée dans le cadre d'envoi d'emails ciblés, en pouvant vous désinscrire à tout moment. Vous reconnaissez aussi avoir lu notre politique de confidentialité.




Soutenir le blog

Ce blog vous offre gratuitement plus de 600 pages de contenu.

Si cet article vous a été utile, vous pouvez me faire un petit don, même de 1€, via PayPal ou Tipeee pour soutenir mon travail.

Merci à vous ❤ !

Derniers articles autour de ce sujet

Commentaires

Cet article n'a pas de commentaire, vous pouvez en écrire un ci-dessous.



Poster un commentaire







Rechercher sur le blog

Le blog contient plus de 600 pages de contenu gratuit, je vous conseille de faire une recherche pour trouver d'autres articles.